Côte d’Ivoire – En tournée au nord Ouattara avoue être le parrain de la rébellion de 2002

1040337_411670755614309_38163116_o

En tournée dans le nord de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara loue les qualités de Guillaume Soro

Par RFI

En Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara achève, ce lundi 8 juillet, une visite d’une semaine dans le nord du pays. Une région dont il est originaire et qui reste son fief électoral. C’est son premier déplacement officiel dans la région depuis la fin de la crise postélectorale de 2010.

Alassane Ouattara voulait se rendre compte des besoins de la Côte d’Ivoire profonde. Au-delà des bains de foule et du message qu’il délivre à chaque déplacement – l’appel à la réconciliation nationale et la paix – l’objectif du chef d’Etat ivoirien est de fédérer les ténors politiques autour de son nom. Il salue en général certains cadres de la région qu’il visite et en particulier ceux de la ville étape du jour.

Dimanche 7 juillet, par exemple, à Ferkessédougo, c’était l’actuel président de l’Assemblée nationale qui était à l’honneur. Natif de cette localité, Guillaume Soro a reçu un vibrant hommage de la part d’Alassane Ouattara pour des faits d’armes de l’ex-chef rebelle. Selon le président ivoirien, privé de compétition politique par les régimes précédents pour nationalité douteuse, « Guillaume Soro s’est battu pour que les populations du Nord puissent retrouver leur dignité par la nationalité ivoirienne ».

Considéré comme étant le parrain de la rébellion par le régime de Laurent Gbagbo – ce qu’il a toujours nié -, Alassane Ouattara a souligné le combat mené par Guillaume Soro, son courage et sa fidélité.

Mais il ne s’agit pas d’une bénédiction reçue par le président de l’Assemblée nationale pour briguer la magistrature suprême. Dès le début de cette tournée dans le Nord, il y a une semaine, Alassane Ouattara a reprécisé qu’il avait décidé de se présenter à la présidentielle de 2015 pour un second mandat.

………

Encadré:

Bouts de phrases de Ouattara

« Ferké est spécial parce qu’il connait un jeune qu’il a vu grandir, qui a fait le petit séminaire à Katiola et qui a fait preuve d’un courage exceptionnel. Bien sûr, il a estimé à un moment donné que nous les anciens, étions engagés dans une voie qui peut-être allait prendre trop de temps pour faire aboutir notre combat. Il a fait preuve de courage, de sacrifice et il s’est battu pour que les populations du Nord puissent recouvrer leur dignité par la nationalité ivoirienne. Je voulais donc rendre hommage à Soro Kigbafory Guillaume pour le combat qu’il a mené , pour son courage, sa fidélité et vous dire une chose qui m’a beaucoup frappé quand nous étions enfermés à l’hôtel du Golf avec tous les jeunes frères ainsi que les partis alliés du Rhdp, la société civile et les jeunes sans emploi membres de notre équipe de campagne. Après avoir décidé de saisir la Cour suprême pour indiquer clairement qu’au vu des résultats, j’avais été élu et bien élu Président de la République de Côte d’Ivoire, nous avons fait la cérémonie de passation de charges. Je voulais te féliciter cher Guillaume pour ton courage, ta fidélité et ton patriotisme »

L’apologie de la rébellion

Alassane Ouattara a salué hier à Ferkessedougou dans le Nord ivoirien, l’intrusion des armes à feu dans le jeu politique en Côte d’Ivoire, et par ricochet les coups d’Etat.
En rendant un hommage appuyé à l’ex-chef de la rébellion armée de 2002, Soro Kigbafori Guillaume, actuel président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, pour avoir pris les armes contre la mère patrie, sous le président Laurent Gbagbo. Ce n’est pas tout. Les jeunes emmenés par Soro, composant la rébellion pour faire la guerre contre l’armée loyaliste, ont pareillement été salués par Alassane Ouattara avec fierté. Bien entendu, le chef de l’Etat a motivé ses déclarations. Du reste mollement accueillies par le public. « Soro a fait preuve de courage, de sacrifice et de fidélité pour que les populations du Nord retrouvent leur nationalité…C’est la première fois qu’un musulman arrive à la tête de la Côte d’Ivoire. Le combat que les jeunes gens ont mené pour avoir la nationalité est noble. Les textes sont devant l’Assemblée. Chaque citoyen aura sa dignité et sa nationalité », a assené et prévenu Alassane Ouattara qui clôture sa visite d’Etat dans le District des Savanes entamée le 2 juillet dernier, aujourd’hui à
Korhogo, par un meeting géant. Son discours à Dikodougou l’après-midi, toujours dans le Poro, la même journée, n’a pas varié. Sa candidature à la présidentielle en
2015, est restée sa préoccupation majeure.
F. T. D.

Le titre est du Journal de Connection [ljdc.info]

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction