Côte d’Ivoire secteur plastic – Le gouvernement va-t-il se ressaisir ?

Le porte-parole du gouvernement Koné Bruno Nanagné
Le porte-parole du gouvernement Koné Bruno Nanagné

Le cri du cœur des travailleurs du secteur du plastique en Côte d’Ivoire semble être entendu. C’est ce qui ressort de la conférence de presse que vient de tenir à la Maison de la presse à Abidjan jeudi 5 septembre 2013, le porte-parole, Djihi Michel. « L’assurance a été donnée et une solution sera trouvée par le gouvernement pour sauver nos entreprises », a déclaré le conférencier. Conscient de ce que le devoir régalien de l’Etat est de garantir le bien-être de ses concitoyens et les emplois, Djihi Michel et les travailleurs du secteur du plastique en Côte d’Ivoire ne démordent pas quant au maintien de leurs boulots. « Nous sommes des travailleurs. Nous ne sommes pas ici pour défendre nos employeurs, mais pour interpeller le gouvernement sur la nécessité de préserver notre travail », a indiqué le porte-parole. Non sans remercier le chef de l’Etat et le Premier ministre pour avoir « pris le dossier à bras le corps ». Comme on le voit, une fois de plus, le décret d’interdiction totale de produire et commercialiser des sachets non biodégradables, N°2013-327 du 22 mai 2013 a été adoptée sans en mesurer les conséquences. A savoir, la perte de plus de 100 000 emplois, 30 milliards Fca de masse salariale, les prêts scolaires, le droit à la retraite etc.


Fatima Berthe G. à Abidjan

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction