Côte-d’Ivoire – Le syndicaliste Mahan Gahé [centrale Dignité] est décédé (vidéo)

29546_548328475232909_1476296642_n

Côte-d’Ivoire Le syndicaliste Mahan Gahé a rendu l’âme

Mahan Gahé Basile, secrétaire général de la Confédération syndicale «Dignité» a rendu l’âme ce lundi à la polyclinique PISAM d’Abidjan, après une semaine d’hospitalisation, apprenons-nous de membres de sa famille.

Ce syndicaliste de renom, emprisonné après le 11 avril 2011 par le nouveau régime, avait bénéficié d’un non-lieu le 17 janvier 2013, prononcé par le 10e cabinet du Tribunal d’Abidjan, tenu par le juge d’instruction Koné Mamadou. Le syndicaliste avait auparavant été remis en liberté provisoire en décembre 2012, en compagnie entre autres de Christine Adjobi, de Jean-Jacques Béchio et d’Aké N’Gbo, le dernier premier ministre de Laurent Gbagbo. Mahan Gahé était âgé de 60 ans et originaire de l’Ouest de la Côte-d’Ivoire, de l’ethnie Guéré. Il était malade, sa situation était dite critique selon la presse pro-Gbagbo, dans une série d’articles parus ces dernies temps.

Avec ce décès, c’est incontestablement le monde syndical ivoirien qui perd l’une de ses figures de proue, l’un des défenseurs les plus farouches des droits des travailleurs ivoiriens, le patron de la plus grande centrale syndicale du pays, créée en 1994, DIGNITÉ.

Le Journal de Connection [ljdc.info]

1185712_10200594138123706_1188923371_n

Commmentaire d’un pro-Gbagbo
(…) Mahan Gahé a rendu l’âme après les nombreux sévices corporels subis pendant sa détention. Il aura lutté jusqu’au bout. Adieu vaillant combattant ! Que la terre de tes ancêtres te soit légère. Condoléances à sa famille, aux patriotes et à la Centrale DIGNITÉ(…)

Photo récente de Mahan Gahé DR.
Photo récente de Mahan Gahé DR.

Côte-d’Ivoire – des syndicalistes européens et internationaux veulent la libération de Mahan Gahé

Bruxelles, 20 juin 2011
Chère Baronne Ashton,

Au nom de la Confédération des Syndicats Européens (CSE) et de la Confédération Syndicale Internationale (CSI), nous tenons à exprimer notre préoccupation la plus sérieuse concernant Basile Mahan Gahé, secrétaire général de Dignité, une centrale syndicale nationale en Côte-d’Ivoire, affiliée à la Confédération Syndicale Internationale. À cet égard, nous demandons l’intervention de l’Union Européenne pour que sa libération soit effective. Le 26 avril, Basile Mahan Gahé a été enlevé à son domicile à Abidjan. Après plusieurs jours pendant lesquels il se trouvait dans un endroit complètement inconnu, le dirigeant syndical a été reconnu dans un poste de police à Williamsville (Abidjan). Grace à ses proches qui, avec le soutien de la Confédération Syndicale Internationale se sont inquiétés auprès du CICR (Croix Rouge), un responsable de la Croix-Rouge a pu lui rendre visite. Ce qui a permis d’obtenir une idée des conditions de détention. Selon toute vraisemblance, Basile Mahan est apparu avec des signes de conditions de détention difficiles, les jours précédents cette visite. Il n’a eu accès à aucun avocat, n’avait pas un endroit décent où dormir, ou encore n’avait pas été nourri de façon adéquate. Il avait également fréquemment été soumis à un traitement violent. La CSI depuis lors, a envoyé deux lettres au président Ouattara dans lesquelles, elle insistait sur la nécessité d’une procédure judiciaire équitable conformément aux graves accusations portées contre Mahan Gahé. Le Bureau International du Travail (BIT) est intervenu dans le même sens et à effectuer une mission en Côte d’Ivoire au cours de laquelle ses envoyés ont pu vérifier que les conditions de détention n’étaient pas satisfaisantes. Il ont aussi constaté que le lieu de détention à Williamsville n’est pas sécurisé. Sachant qu’il n’ya pas de procédure judiciaire en cours (non accès à un avocat et pas d’accusations), la CSI espère recevoir une réponse officielle du gouvernement. Basile Mahan a réitéré avec persistance qu’il n’a commis aucun crime.

Nous vous demandons donc de bien vouloir intervenir afin de vous assurer que Basile Mahan Gahé soit immédiatement libéré. Un processus de paix véritable et durable doit être construit autour des principes essentiels de la primauté du droit.

Avec remerciements anticipés pour votre prompte intervention.

Sharan Burrow , General Secretary
Bernadette Ségol, General Secretary

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction