Yopougon « auto-attaque » ? des tirs provoquent la panique hier

secu7

Côte d’Ivoire: des tirs provoquent la panique à Yopougon

Par RFI

En Côte d’Ivoire, des tirs ont été entendus ce mercredi soir, une heure durant, dans le quartier de Yopougon à Abidjan. Selon le ministre de la Défense, joint par RFI, il s’agirait d’une simple opération de police contre un « fumoir », un lieu de consommation de stupéfiants. Mais les circonstances exactes sont encore floues.

Les premiers tirs ont éclaté vers 20h près du commissariat du 16e arrondissement de Yopougon. Tous ceux qui étaient encore dehors à cette heure-là ont couru pour regagner leurs domiciles où ils sont restés terrés, a raconté un habitant du quartier. Selon un autre témoin, ces tirs en rafales ont duré un peu plus d’une heure.

Le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, a déclaré que tout était parti d’une opération de police contre un lieu de consommation de stupéfiants, un « fumoir » comme on les appelle à Abidjan. Les personnes qui s’y trouvaient possédaient des armes et ont échangé des tirs avec les agents de la police criminelle qui ont ensuite bénéficié de renforts, a précisé le ministre.

Mais des sources au sein des forces de sécurité donnent une autre version. D’après elles, le commissariat du 16e arrondissement de Yopougon aurait été pris pour cible en représailles à une saisie de drogue effectuée durant la journée. Mercredi, en fin de soirée, aucun bilan n’avait encore été communiqué.

1493209_3_1f96_des-membres-des-forces-rebelles-a-abobo-le-12

Le calme de retour après des tirs généralisés (Auto-attaque ?)

Abidjan (Hervé Coulibaly, Yopougon) Le calme est de retour après des tirs en début de soirée, mercredi. Un bilan reste difficile à établir. Des autorités militaires approchées ont refusé de donner plus de précisions, tout en banalisant les tirs entendus mercredi soir dans plusieurs endroits de la commune de Yopougon. «Ça peut-être une autre auto-attaque pour faire du bruit. Ou pour lever la pression sur eux avec les accusations de projets d’assassinats d’opposants politiques exilés au Ghana. On est habitué à cela. Mais attendez leurs enquêtes quand même ou le communiqué officiel» nous a lancé un officier de police en service à la Préfecture de police d’Abidjan.

Archives
Archives

Des tirs nourris ont été rapportés mercredi soir depuis 19H TU, dans la commune de Yopougon en banlieue nord d’Abidjan, capitale économique de la Côte-d’Ivoire. « Les policiers du 16e arrondissement de Yopougon essuient actuellement des tirs » a indiqué un journaliste sur place. La débandade est généralisée dans les environs selon des témoins, qui affirment qu’il s’agirait d’un «affrontement entre des militaires et des policiers». «Tout se passe dans le noir, on entend les rafales d’armes automatiques et de fortes détonations entre la Cathédrale St André, le lavage et le 16e. Le secteur s’est totalement vidé. Ça chauffe mon frère. Que Dieu nous protège » a confié un riverain joint par téléphone. D’autres témoins évoquent des tirs dans un secteur un peu plus loin, notamment du côté de la BAE [Toits-rouge, Nouveau quartier], une base des FRCI.

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction