Côte d’Ivoire – de graves révélations sur la récente attaque du 16è

IMG00140-20110219-1109

Nonobstant la multiplication des moyens et le renforcement du système de sécurité, des quidams continuent de s’attaquer à des institutions de la République


La dernière en date a été l’attaque perpétrée contre le 16ème arrondissement de Yopougon. Des individus en armes ont attaqué dans la nuit du vendredi 4 décembre dernier, le commissariat du 16ème arrondissement de la plus grande commune de Côte d’Ivoire. Peu de temps après ce «raid», des langues se délient pour lever un coin du voile sur cette opération macabre. Selon une source militaire proche du dossier, les quidams avaient prévu un assaut savamment préparé. Il a fallu la détermination des forces de l’ordre pour les freiner dans leur projet assassin. Selon nos sources, ce sont neuf assaillants qui auraient été pris sur le théâtre des opérations. Nos sources révèlent que ces assaillants seraient tous de jeunes ivoiriens. A en croire nos sources, ce sont deux Gouros, un Baoulé, un Guéré et un Dioula qui ont été pris par les forces de l’ordre. Après des interrogations musclées, nos sources indiquent que les assaillants auraient dévoilé leur plan. Il s’agissait selon nos sources pour eux, d’attaquer le commissariat, faire libérer des détenus et ensuite, semer la pagaille dans le commune dans l’espoir que les miliciens et autres jeunes patriotes, encore tapis dans l’ombre à Yopougon, viendraient grossir leur rang. Après quoi, ils allaient mettre le cap sur des sites stratégiques tels que la SIR, la Centrale d’Azito, Gestoci pour semer la désolation. Malheureusement, un élément des FRCI qui était sur les lieux des affrontements a été fauché par une balle perdue. Pour l’heure, l’enquête suit son cours dans l’optique de démanteler ce réseau d’assaillants.

K.K

Le Mandat

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction