Réendettement de la Côte d’Ivoire – le FMI refuse 225 milliards au gouvernement

achuyop-0016


Ce ne sera pas un péché que d’avancer qu’il est particulièrement difficile pour les autorités ivoiriennes, de trouver de nouveaux souffles financiers, pour les activités du Programme national de développement (Pnd). Approché pour accorder un prêt au Pnd, le Fonds monétaire internationale (Fmi) a opposé un refus poli au gouvernement ivoirien. C’est du moins que laisse croire La Lettre du continent (Lc) dans sa parution du mercredi 10 décembre 2013. « La ministre ivoirienne du Budget déléguée auprès du Premier ministre, Kaba Nialé, vient de solliciter auprès du Fmi un avis de nonobjection pour lever plus de 500 millions $ (soit 225 milliards FFCA : ndlr), sur les marchés internationaux, à taux non concessionnel. Ces fonds sont notamment destinés à financer le Programme national de développement (Pnd) ». En réponse à cette requête du gouvernement ivoirien dont la ministre Kaba Nialé tient tant, le journal rapporte que « le Fmi surveille à loupe, la stratégie de ré-endettement de la Côte d’Ivoire, du fait de la montée de la Chine ». Mieux, le Fmi pose des balisesà l’effet d’amener l’intéressée, la Côte d’Ivoire, à adopter une ligne de conduite des plus transparentes possibles. « Le 6 décembre, il a recommandé aux autorités de se faire noter sur ces questions par des agences comme Moody’s ou Fitch, avant toute levée de fonds sur les marchés internationaux ». Telle est la condition stricte voilée que l’Institution financière internationale impose à la Côte d’Ivoire. Reste à savoir si les autorités de ce pays voudront se soumettre à cette règle, en se faisant effectivement noter par Moody’s, Fitch ou autres.

Salym K
Le Mandat

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction