Côte d’Ivoire banque, agro, mine, telecom 15 sociétés avec participation d’Etat en vente

album_photo_3801

Par Hervé Coulibaly

Il y a de cela quelques semaines [2 déc 2013], le gouvernement ivoirien annonçait son projet de privatisation de 15 compagnies avec participations majoritaires ou minoritaires de l’Etat de Côte-d’Ivoire.

Parmi ces compagnies se trouve Côte-d’Ivoire Telecom dont l’Etat détient 48,47% des parts contre 51% pour le groupe français Orange [ex France Telecom] et 0,53% pour des employés de la compagnie. Selon l’Agence Reuters, le gouvernement de l’actuel président Alassane Ouattara s’apprêterait à céder 28% sur ses parts, les ramenant ainsi à 20%. La vente rapporterait 4,3 milliards de Fcfa aux caisses de l’Etat [8,95 millions de dollars US].

Le général Gueu Michel, ex chef d’état major particulier du président Ouattara, appelé à faire valoir ses droits à la retraite militaire, a récemment été nommé nouveau PCA de Côte-d’Ivoire Telecom.

35 milliards Francs CFA au total

L’ensemble des privatisations est supposé rapporter 35 milliards de Francs CFA à l’Etat, sans que l’on ne sache véritablement les critères de valorisation de ces compagnies, précise Reuters. Sous-évaluées ou surévaluées, aucune idée ? Anyway, les sociétés concernées par les privations sont NEI-CEDA, IPS-WA [agence de développement industriel], SOSUCO [sucre], SUCRIVOIRE, SIVAC [viande], PALMAFRIQUE, les banques BIAO-CI, SIB, BFA, Versus Bank, la SODEMI, Tropical Rubber Cote d’Ivoire, Société des Mines d’Ity et la Sonitra.

Le président Ouattara selon Reuters est pressé de boucler ces ventes. Il a fait cette affirmation dans une récente interview accordée à  l’agence de Prese.

Hervé Coulibaly

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction