Djué aux responsables du FPI « Il faut arrêter d’insulter le Président de la République »

eugene-djue

Les invectives du président du FPI, Pascal Affi N’Guessan et autres Koua Justin, président par intérim de la jeunesse du parti bleu contre le président de la République, Alassane Ouattara, ne sont pas du gout d’Eugène Djué. En effet, le samedi dernier à Songon où il a accompagné le président du mouvement ‘’Force 2015’’, Charles Gnahoré, pour faire un don à Lobus action, une ONG de personnes handicapées, l’ancien chef du groupe d’auto-défense, union des patriotes pour la libération totale de la Côte d’Ivoire (UPTLCI) sous le régime de l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, a fustigé l’attitude de ses camarades de parti qui se sont abonnés au discours enflammés avec leurs cortèges d’injures et de défiance vis-à-vis des nouvelles autorités et des institutions de la République. «Je dis aux uns et aux autres qu’on a pas besoin d’injurier ou d’insulter pour faire accepter nos doléances et nos préoccupations. On n’a pas besoin d’insulter quelqu’un à plus forte raison le président de la République. Il faut arrêter ça !», a-t-il conseillé. Avant de préciser qu’il demeure ce militant indécrottable du FPI. Mais, selon lui, là où il s’agit de paix et de réconciliation, il sera toujours présent pour apporter sa contribution. «Après tout ce qu’on a vu, après la grave crise qu’a connue notre pays, je pense que tout le monde doit s’inscrire dans la dynamique de réconciliation nationale et de paix. C’est pourquoi, j’ai accepté d’accompagner force 2015 pour inviter les populations de Songon à la paix et à la cohésion. Il faut qu’on aille à la paix. Car, nous avons tous vu en Côte d’Ivoire que la guerre n’arrange personne », a-t-il recommandé. Le président de Force 2015 lui emboitant le pas, a incité les populations à la culture de paix, du pardon afin que le ‘’vivre ensemble’’ prôné par le chef de l’Etat soit une réalité partout en Côte d’Ivoire. «Nous sommes venus soulager nos frères handicapés et leur dire de garder espoir. Nous sommes également là pour dire aux habitants de Songon de tourner le dos à la violence et la division. Avec Alassane Ouattara, le temps de la paix est arrivé. Nous devons l’accompagner à réaliser son ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. C’est pourquoi, je vous demande de pardonner et de privilégier la paix dans vos actes », a-t-il invité. Il faut noter que force 2015 a offert des sacs de riz et des bidons d’huile à l’ONG basée à Songon.

LO
Le Patriote

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction