« L’Onuci va opérer son retrait de la Côte d’Ivoire » affirme Babacar Cissé

Onuci16 (Large)

«L’Onuci va opérer son retrait progressif de la Côte d’Ivoire car, nous allons maintenant vers l’établissement d’une paix durable dans le pays», a annoncé, hier, le coordonnateur résident du Système des nations Unies et représentant résident du Pnud en Côte d’Ivoire. A l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux du nouvel an au ministre d’Etat, Albert Mabri Toikeusse, ministre du l’an et du développement, à son cabinet. Une cérémonie qui a aussi servi de prétexte au ministre pour faire le bilan annuel 2013 de son ministère et à laquelle participaient, notamment, des agences des nations Unies et le groupe de la Bad. «Le pays a connu une forte croissance économique, avec un taux de 9%, une situation sociopolitique et sécuritaire en constante amélioration, avec une volonté commune du Système des Nations unies et de tous les partenaires nationaux et internationaux de tourner, ensemble, la page de la crise et se concentrer davantage sur les défis du développement durable à travers la mise en œuvre du Plan national de développement», a soutenu le coordonnateur résident, Babacar Cissé. Selon qui le gouvernement ivoirien devra, en 2014, renforcer les mécanismes de coordination de l’aide au développement et avancer vers la mise en œuvre effective de la réforme des nations Unies  » dans l’action ». «Nous réaffirmons notre disponibilité à accompagner le gouvernement ivoirien dans tous ces processus hautement stratégiques (…) afin que chaque Ivoirien devienne un acteur de paix et du développement durable», a t il aussi souligné. Des exhortations, somme toutes, importantes qui ont permis au ministre d’Etat, Mabri, de réagir : «La question du retrait de l’Onuci interpelle ceux qui travaillent dans cette institution et le gouvernement ivoirien. Nous devons sortir un plan qui puisse permettre au gouvernement de se préparer à ce retrait. Nous allons donc discuter avec le Système des Nations unies car, nous avons encore à travailler avec lui sur l’Apd», a t il commenté. Tout en plaidant : «Nous avons des chantiers importants. Nous devons encore bénéficier de l’appui du Système des Nations unies dans l’atteinte de l’inclusivité de la croissance. Car, il faut que cette croissance dont parle le gouvernement soit ressentie dans les ménages et foyers. Et l’une des clés sera la révision des dépenses publiques», a signifié le ministre d’Etat.

SYLVAIN TAAKOUE
Le Nouveau Réveil

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires