En Cote d’Ivoire Niamien N’Goran, haut cadre du PDCI appelle à une réforme de la CEI

c6f5603087917fc6ad7e9e30f895e40e

Gagnoa, 26 jan (AIP) – Niamien N’Goran, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), appelle à une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), proposant que des « techniciens » intègrent cette institution pour l’organisation d’élections non contestables à l’avenir.

« Il faut une réforme de la CEI dont la recomposition est nécessaire, afin que des techniciens y fassent leur entrée », a déclaré M. NIamien N’Goran, samedi, lors de l’investiture du président du Conseil régional de Gagnoa (Centre-Ouest, région du Goh), Djédjé Bagnon.

« Nous devons nous mettre ensemble pour que dans un sursaut national nous trouvions des solutions aux problèmes du pays », a ajouté le vice-président du PDCI, par ailleurs l’Inspecteur d’Etat de Côte d’Ivoire, soulignant qu’ « il faut procéder au recensement de la population, car ce recensement va donner plus de lisibilité et de visibilité au gouvernement, pour sortir un fichier électoral consensuel qui va nous épargner des contestations ».

La question de la réforme de la CEI, dont la formule actuelle, comprenant des représentants des principaux partis politiques et ex-mouvements rebelles, est née des accords inter-ivoiriens durant les années de crise militaro politique (2002-2011), est également au centre du dialogue entre le gouvernement et les partis d’opposition.

Lors d’une visite d’Etat dans le centre du pays, le Président Alassane Ouattara avait annoncé la mise en place prochaine d’une commission électorale « crédible » avant l’élection présidentielle de 2015, en vue d’éviter de nouvelles crises.

« Nous préparons aussi à renforcer la démocratie, l’Etat de droit, les élections de 2015 doivent être inclusive avec une commission électorale crédible, totalement compatible avec ce que nous souhaitons avoir comme élections démocratiques », avait-il déclaré à Yamoussoukro.

La dernière présidentielle du pays en 2010 avait donné lieu à une crise post-électorale dont les violences ont fait plus de 3000 morts. La prochaine élection présidentielle est prévue pour octobre 2015.

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

 

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction