La Lettre du continent revisitée « Ouattara toujours hospitalisé et au repos »

Alassane Ouattara Sept 2011

Par Fatima Berthe Gooré [Le Journal de Connection]

En l’absence de toute « nouvelle » communication officielle, ni de la présidence ivoirienne [un seul communiqué laconique], ni de l’équipe de médecins traitant de l’hôpital militaire de Percy, encore moins du quai d’Orsay, l’analyse que vous allez lire semble la plus proche de la réalité. En effet, plusieurs de nos sources interrogées ces dernières 48H ont été incapables de localiser le célèbre malade à son domicile parisien. Toutes convergent vers l’hôpital militaire de Percy au 101 Avenue Henri Barbusse, 92140 Clamart, géré par le Service de santé des armées françaises [propriété de l’Etat-major des armées françaises].

Nouvelles sur mesure:

« Le 8 février le président ivoirien a subit une opération du canal rachidien, intervention nécessitant plusieurs jours de repos » Voici le diagnostic laissé par la très sérieuse Lettre du Continent du 12 février, et qui pense que la visite de François Hollande pourrait connaitre un nouvel ajournement. Nous avions déjà les confidences d’un écrivain essayiste sur la maladie d’Ado, puis sur TV5 celle d’un politologue, voici une autre hypothèse plus noble que les explications très terre à terre de certains médecins ivoiriens décryptant dépêches laconiques de la Présidence et évoquant l’évolution de son cancer de la prostatique qui aurait nécessité une ablation des organes malades.

La Lettre du continent nous révèle également que jean Marc Simon, »un proche » du président officiellement à la retraite, viendra visiter le convalescent. Dans le journal il semble évident que cette visite se fera au chevet du malade hospitalisé, mais admirons la prouesse du journaliste ivoirien Joel Touré « Visite de courtoisie sur les bords de la Seine: En convalescence à Paris, le Président Ouattara va recevoir l’ex-Ambassadeur, Jean-Marc Simon… » On imagine le président sorti d’hôpital, convalescent dans son appartement du XVIème, se promenant en robe de chambre sur son balcon surplombant la Seine et son ballet de péniches, dans la lumière du primtemps parisien naissant…Seul un problème technique de réapprovisionnement en kérosène empêche la flotte ivoirienne de rapporter ses illustres voyageurs sur les bords de la lagune Ebriée.

Avec Shlomit Abel, 14 février 2014

 

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction