Mohamed VI prolonge son séjour à Abidjan et met les Guinéens en colère

csm_mohavi_bbc6f1902d

La vraie raison du report de la visite du Roi Mohamed VI

Le voile se lève de plus en plus sur les multiples reports du voyage du souverain chérifien sur Conakry. La diplomatie est passée par là. Les autorités de la Côte d’Ivoire, où il vit depuis une semaine auraient réussi à convaincre Mohamed VI d’accepter de serrer la main au président Alassane Ouattara, en provenance de la France, où il a passé un séjour médical de trois semaines. Lequel devrait rejoindre le bercail le vendredi 28 février 2014. Un voyage qui a été remis à dimanche, à la dernière minute. Déjà en place, le Roi a dû jouer sur son calendrier officiel, en bousculant le protocole, pour allonger son séjour abidjanais. Lors d’une brève apparition le jeudi sur les antennes da la télévision nationale, le président Ouattara a tenu à rassurer ses compatriotes sur son état de santé qui , selon lui, s’est beaucoup amélioré.

Une occasion qu’il a mise à profit pour les informer de son retour dès ce dimanche 2 mars 2014. Il pourrait donc prendre la direction Conakry, que le lundi prochain. Au grand dam des autorités guinéennes accusées par leurs détracteurs d’être incapables de mettre en place un cadre sécuritaire adéquat à la dimension d’un souverain du rang de Mohamed VI !

Annoncé pour le mercredi 26 février 2014, le souverain marocain, Mohamed VI, se fait toujours attendre du coté de la capitale guinéenne. Le voyage ayant pour un premier temps, été remis au samedi 1er février 2014. Alors même que les autorités guinéennes s’étaient mises sur pied pour réussir toutes les conditions idoines pour un séjour agréable du roi, la nouvelle tombe de nouveau, comme un couperet pour la diplomatie guinéenne mise à l’index, l’illustre hôte marocain n’arrive seulement que le lundi 3 mars, dans la capitale guinéenne.

La nouvelle a été annoncée sur les antennes de certaines radios de la place par le ministre de la coopération qui a prétexté des ‘’raisons d’Etat’’. Ouvrant ainsi la voie aux rumeurs les plus folles sur l’annulation pure et simple de la destination Guinée, dans le parcours du souverain marocain.

Pour cela, chacun y va de son commentaire. Certaines sources ont vite fait d’évoquer une influence de la diplomatie ivoirienne, qui aurait réussi à convaincre le roi de s’acquitter de son devoir spirituel du vendredi à Abidjan, dont le cadre se prêterait mieux à un tel exercice. D’autres ont estimé que ce report était dû au déficit de logements à Conakry. Et que les places disponibles dans les hôtels de la capitale guinéenne étaient insuffisantes pour contenir tout l’’aramada de la délégation royale !

D’autres encore ont parlé du retard accusé dans la mise en état de la suite devant accueillir le roi. Certains sont même allés plus loin, en expliquant la réticence du roi à fouler le sol guinéen à cause d’un manque total de sécurité sur les lieux. Tenant compte de la récurrence de manifestations à Conakry et dans le pays profond.

GCI suit pour vous.

Pivi Bilivogui pour GuineeConakry.info

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction