Côte d’Ivoire les « parlements » et « agoras » se réveillent – Le RDR la peur ?

Damana-Adia-Pickass1

Trois ans après la chute de Gbagbo

Les animateurs des espaces de la “parole libérée” ont repris du service. Après les rumeurs sur la maladie de Ouattara, ils prophétisent une “Troisième Guerre mondiale” et comparent Viktor Ianoukovitch, l’ex-président ukrainien, à leur “esprit” Laurent Gbagbo…

Par Fofana Ali source: L’Expression

La machine de la désinformation et de la rumeur des partisans de l’ex-président, Laurent Gbagbo, est lancée. Après la campagne d’intoxication sur l’état de santé du président de la République, ils remettent le couvert avec cette fois l’annonce d’une “Troisième Guerre mondiale” avec la crise en Ukraine. La stratégie est simple. Depuis la disparation des agoras et des ‘‘parlements’’, les anciens de la “Sorbonne”, au Plateau, cherchent à mobiliser leurs adeptes afin de propager les rumeurs. Hier, dans les jardins du centre commercial en face du parc Bressol, trois des plus redoutables orateurs, dont le célèbre « Awa Dji » ont repris du service pour défendre la cause du Front populaire ivoirien(Fpi). Selon une source au fait des agissements de ces individus, c’est lundi que les orateurs sont montés au créneau pour des séances d’information et des débats. « On a l’impression que les orateurs ont été rappelés pour éteindre le feu après le retour du président Ouattara au pays dimanche. Les militants avaient tellement cru à la version de sa mort que les orateurs ont laissé tomber les masques pour revenir remonter le moral des troupes », affirme-t-il. Un cercle est rapidement formé autour de « Awa Dji » et d’un autre orateur pour engager un débat sur la position des grandes puissances dans le bras de fer qui oppose l’Ukraine à la Russie.

Oiseaux de mauvais augure

Une diversion pour engager des discussions politiques et détourner l’attention après la fausse annonce de la mort du président Ouattara. En vérité, l’orateur a tenté d’établir une comparaison entre la crise ivoirienne et le départ du président Viktor Ianoukovitch du pouvoir. Pour Awa Dji, si Laurent Gbagbo avait bénéficié du même soutien que le président russe, Vladimir Poutine, apporte aujourd’hui à Ianoukovitch, il ne serait pas à La Haye. « Si nous avions su que nous n’avons aucun soutien extérieur pendant la crise postélectorale, je me serais comporté comme ceux qui ont soutenu Laurent Gbagbo depuis leur salon feutré. Ces derniers sont aujourd’hui de retour et ils ont gardé leur travail. J’ai perdu le mien », a-t-il regretté. Mais l’autre orateur semble décidé à ne pas se laisser attendrir par cette confession d’Awa Dji. « Même si nous étions soutenus par les Russes, il ne fallait pas perdre de vue que nous aurions pu quand même perdre face aux Etats-Unis et à la France », se défend-il. Mais déjà, un autre groupe se forme autour du troisième orateur. Ce dernier dit ne parler que de politique internationale et non de la crise ivoirienne. Mais après quelques minutes pour démontrer ses allégations sur une Troisième Guerre mondiale qui serait imminente entre la Russie et les Etats-Unis, l’homme s’attaque à la France. « Cette France ne peut rien dans la crise en Ukraine. Un général français l’a révélé hier sur i-télé. La prophétie pour la libération de Gbagbo est en marche», assure-t-il. Notre source est formelle. Le bloc des sorbonnards est en train de se mettre en place à travers une nouvelle stratégie de propagande des rumeurs et de mauvaises informations. Vivement une action de la mairie du Plateau pour empêcher cette réinstallation ‘‘des oiseaux de mauvais augure’’du Fpi.

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction