Escroquerie – Patrice Pohé (CNP) demande un sursis pour 400 mille Fcfa et prend la fuite

PATRICE POHE

Par Sylvie Kouamé | Abidjan | Côte d’Ivoire

En attendant de faire face à ses autres créanciers dans le cadre des affaires mafieuses de trafic de visa, Patrice Pohé est porté disparu depuis cet après midi. Après une confrontation et la présentation de factures fictives, il a tenté de faire croire que sur le million cinq cent mille perçu avec Alafé Wakili, il aurait effectivement dépensé 1,100000 FCFA. Qu’ à cela ne tienne, les enquêteurs ont demandé qu’il restitue le solde de l’argent, et de déguerpir aussitôt des locaux du CNDPCI [siège des directeurs de publication] que Patrice Pohé « squatte » abusivement et indûment.


Alors qu’il a donné sa parole, et devait passer rembourser ce mercredi 23 avril 2014 à 14 H l’argent et les clés, Patrice Pohé [ci devant membre du CNP, qui ne devrait compter que des gens à la fois sages, intègres et au dessus de tout soupçon, et non des trafiquants de visas et escrocs de sa trempe], est maintenant aux abonnés absents. Craignant une descente des enquêteurs nuitamment à son domicile [ou très tôt le matin], Patrice Pohé à abandonné son domicile sur les conseils de ses « amis ». Toute la journée, il n’a cessé de donner des coups de fil pour tenter en vain de racketter et rassembler avant la tombée de la nuit, la somme de 400mille Fcfa.

Pour le CNP voici, un bon exercice de flagrant délit de tentative de racket et corruption. Par ailleurs, le CNP ne peut-il pas lui faire une avance sur ses indemnités mensuelles pour lui éviter la honte, ou bien va-t-on le laisser partir à la Maca avec cette affaire, en attendant que les nombreux créanciers pour trafic de visa, qui attendent eux aussi leur remboursement, officialisent enfin leur plainte ? Wait and see… !

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction