Ukraine: des Polonais et des Baltes prennent part aux combats

624610

RIA Novosti

Des citoyens de Pologne et des pays Baltes (Lituanie, Lettonie et Estonie) reçoivent des passeports ukrainiens afin de prendre part aux combats contre les fédéralistes qui se déroulent dans le sud et l’est de l’Ukraine, a annoncé une source au sein du ministère de l’Intérieur du pays.

« [Le ministre ukrainien Arsen] Avakov et [le directeur du Service de sécurité ukrainien Valentin] Nalivaïtchenko ont adressé le 29 avril (…) l’ordre de préparer des passeports ukrainiens pour 300 citoyens polonais et des pays Baltes », a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

D’après la source, les « citoyens de ces pays effectuent les fonctions de chefs de guerre et de conseillers d’unités militaires dans les combats contre les militants de la fédéralisation dans le sud-est de l’Ukraine ».

Depuis mars, les grandes villes de l’Est et du Sud de l’Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui contestent les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev et réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions.

Depuis mi-avril, les autorités ukrainiennes mènent des opérations spéciales contre les fédéralistes.

L’UE demande une enquête indépendante sur les violences meurtrières d’Odessa

Bruxelles – La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a demandé samedi la mise en place d’une enquête indépendante afin d’identifier les responsables des violences qui ont fait une quarantaine de morts vendredi à Odessa, port du sud de l’Ukraine, et a appelé à la retenue pour ne pas que la situation se dégrade.

Les faits qui ont mené à la perte tragique de tant de vies humaines doivent maintenant être établis par une enquête indépendante et les responsables de ces actes criminels doivent être traduits en justice, a déclaré Mme Ashton dans un communiqué.

L’UE appelle toutes les parties à la plus grande retenue et à ne pas exploiter cette tragédie pour attiser plus de haine, de divisions et de violence gratuite, poursuit la chef de la diplomatie, qui a a également adressé ses condoléances aux familles des victimes, qualifiant les événements survenus vendredi de violence aveugle.

Quarante-deux personnes, selon la police locale, ont péri vendredi à Odessa lors d’affrontements entre défenseurs de l’unité de l’Ukraine et séparatistes pro-russes. Parmi les 42 victimes figurent des dizaines de militants pro-russes morts dans l’incendie volontaire d’un bâtiment dans lequel ils s’étaient retranchés.

La représentante de l’UE a appelé tous les Ukrainiens à se rassembler et à trouver comment surmonter les divisions alimentées de manière artificielle ces derniers mois.

Toutes les forces politiques doivent désormais assumer leur responsabilité et entamer un dialogue pour trouver une issue commune à la crise. Tous les signataires de l’accord de Genève du 17 avril doivent renforcer leurs efforts afin qu’il soit appliqué, ajoute-t-elle.

Péniblement conclu mi-avril entre Ukraine, Russie, Etats-Unis et UE, cet accord visait précisément à faire baisser les tensions en Ukraine.

AFP

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires