Côte d’Ivoire Conseil des ministres extraordinaire – Ministres inquiets, rumeurs de remaniement

668144-president-cote-ivoire-alassane-ouattara

Conseil extraordinaire de Ministres lundi

Sylvie Kouamé avec l’Intelligent d’Abidjan
Un conseil des ministres extraordinaire est annoncé demain lundi 5 mai après midi au Palais présidentiel d’Abidjan. Si pour les uns ce conseil des ministres entre dans la routine, et est extraordinaire tout simplement parce que la séance prévue le mercredi dernier n’a pas eu lieu ; pour d’autres il y’a lieu d’être très attentif, d’autant plus qu’en l’absence de la communication des dossiers « urgents » et « extraordinaires » prévus à l’ordre du jour , la réunion aurait pu, selon eux, se tenir après demain mercredi, et non de façon extraordinaire ce lundi .


Les spéculations vont donc bon train depuis sur la question, d’autant plus que de nombreux ministres sont aux abonnés absents. Depuis son arrivée de France la semaine passée, le chef de l’Etat ivoirien s’est un peu retiré pour réfléchir à la manière de donner une impulsion nouvelle à l’action gouvernementale. A Abidjan en ce moment, comme cela avait été fait à l’occasion du dernier congrès du Pdci-Rda, l’on parle de plus en plus d’un vrai remaniement ministériel près de 16 mois après l’installation de l’équipe actuelle, conduite par Daniel Kablan Duncan. Un gouvernement dont l’action a déjà été émaillée de trois légers ré-aménagements : Toungara,-Jean Claude Kouassi ; Nialé-Cissé et Gnamien-Bakongo. Cette fois-ci, il devrait s’agir, selon nos informations, non d’un lifting ou d’un léger réaménagement, mais plutôt d’un changement plus important, d’autant plus que malgré le changement de Premier ministre en septembre 2012, le gouvernement n’avait pas totalement changé dans le choix des hommes. Même si nos sources assurent que le départ de Duncan et des principaux ministres de souveraineté n’est pas encore à l’ordre du jour ( tout en se demandant à quoi sert un remaniement sans changement de chef de gouvernement, alors que la stagnation a aussi pour responsable Duncan), il est fait état de ce que le président Alassane Ouattara veut constituer une équipe restreinte, et plus ressoudée de 20 à 25 ministres contre les 29 actuels, pour mieux faire avancer les dossiers, et pour positionner les autres cadres dans la préparation dès maintenant des échéances de 2015, déjà en ligne de mire .‎

Avec l’Intelligent d’Abidjan

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction