La Côte d’Ivoire veut faire du secteur minier le socle de sa relance économique

cane

La Côte d’Ivoire ambitionne de relancer son économie en s’appiyant sur le potentiel des ses mines, évalué à 800 milliards de dollars.

« Le pays veut s’appuyer sur les mines pour engager le pays sur la route de l’émergence » et relever le niveau de la production minière, a indiqué le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines Jean Claude Brou jeudi devant la presse.

Plusieurs experts estiment que le secteur minier pourrait devenir une « seconde mamelle pour l’économie ivoirienne après le binôme café-cacao.

Lors d’un l’atelier sous-régional sur les mines tenu en mai dernier, le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a invité les acteurs miniers à oeuvrer pour que ce secteur joue un  » rôle prépondérant » dans le développement de la Côte d’Ivoire.

Dans son sous-sol, la Côte d’Ivoire recèle notamment de l’or, du manganèse, du diamant, du fer, du nickel et du cuivre, alors que seuls l’or et le manganèse sont extraits de manière industrielle.

A plusieurs occasions, le président ivoirien Alassane Ouattara a fait état d’actions d’envergure pour relancer le pays sur le plan économique après la crise socio-politique aiguë qui a secoué le pays.

M. Ouattara formulé le voeu de faire de la Côte d’Ivoire un pays minier. Sous sa houlette, les autorités ont engagé des réformes visant à faire du pays un vaste marché des mines.

Les autorités ont pris des mesures en faveur du secteur minier, y compris l’adoption d’un code minier qui préconise le renforcement des grands axes de développement, la promotion d’entreprises nationales, la redynamisation de la prospection et la rationalisation de l’artisanat minier.

IMPULSER LE DEVELOPPEMENT LOCAL

Les autorités ivoiriennes ont souligné que le secteur des mines doit constituer un facteur de développement local, en plus de dynamiser l’économie nationale.

Le nouveau code minier prévoit le soutien aux communautés riveraines des sites d’exploitation minière à travers l’élaboration d’un plan de développement local.

« Cela concerne la mise en oeuvre des projets socio-économiques à leur profit par un fonds de développement local minier », indique le ministre en charge des Mines.

Sur le plan de la gestion des impacts environnementaux, le nouveau code définit également des règles claires et transparentes. F
Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Source: Agence de presse Xinhua

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction