Côte d’Ivoire Gracu-Ado – La réaction musclée de Blé Guirao « saboté » par des cadres du RDR

294636_189584821119531_494979311_n

A propos de l’article de l’Intelligent d’Abidjan n° 3155 du samedi 12 juillet 2014

« PRESIDENTIELLE 2015 AU RHDP/DES CADRES DU RDR EN DESACCORD AVEC BLE GUIRAO, LEGRE PHILIPPE, JEAN LOUIS BONOUAN :
LA CANDIDATURE UNIQUE DE OUATTARA EST SI EVIDENTE »

Le vendredi 11 juillet 2014 dans l’après midi, mon portable sonna. Au bout du fil, le journaliste DION de l’Intelligent d’Abidjan. « Président, ce que tu avais annoncé au meeting de DABOU sur certains cadres du RHDP qui vous sabotent commence à se vérifier. Je souhaite ta réaction par rapport à un papier que j’ai dans ma main et qui a été déposé auprès de nos services par des cadres du RDR qui ne sont pas d’accord avec les mouvements de soutien au Président OUATTARA car sa candidature est évidente » me lança t’il. Et quels sont ces cadres du RDR frère ? Répondis-je. Je ne peux dire leurs noms mais tu verras l’article en question. Par rapport à notre amitié j’ai donné une réaction au phone qui s’articulait autour de la logique de l’évidence car en mathématique, tout se qui parait évident est toujours difficile à résoudre. Mais le lendemain samedi j’ai été surpris, pas étonné (ce quotidien n’étant pas à son premier coup envers nous) de voir nos photos barrées comme des « wanted » ou des renégats de grands chemin à la « une » de ce quotidien.

L’article en lui-même, pour un titre aussi pompeux, ronflant et fortement illustré avec des photos barrés de manière rocambolesque, ne nous fait pas avancer ou du moins ne nous apprend rien de plus sauf un nouveau vocable de « think thank »( ?) De cadres membres du RDR qui se disent être « prêts pour tous les cas de figure au niveau du RHDP. Avec ou sans un mandat, nous gagnerons et nous en tiendrons compte en temps opportun …..» non sans oublier, selon les écrits du journaliste, de nous traiter de « brouteurs » ou de faire de « l’escroquerie politique » qui ne doit plus prospérer.

Avant la réaction officielle du Directoire du GRACU-ADO, je voudrais faire remarquer que s’il y a un parti politique, à l’heure actuelle, dont le porte parole fonctionne comme il se doit, c’est bien le RDR. Le Ministre JOEL N’GUESSAN et ses Adjoints jouent effectivement leur rôle à tel point que ce Parti est présent ou donne toujours sa position sur tous les sujets d’actualité au contraire de certains partis politiques dont les porte paroles sont muets comme des carpes d’eaux douces. C’est pourquoi, j’ai lancé et je le crois que ces propos ne viennent pas de la voix officielle du RDR. De plus, les soutiens matériels et financiers, les félicitations, les encouragements qui proviennent de certains hauts cadres du RDR à notre égard ont fini de nous convaincre que nous sommes sur la bonne voie et que ces propos « orduriers» relayés par ce quotidien n’émanent pas des cadres responsables du RDR, habitués au combat politique et qui savent ce que le RDR et ses militants ont endurés, qui savent d’où vient le RDR et ses militants, qui savent toutes les pertes en vie humaine, après dix sept ans de combat politique pour que le Docteur ALASSANE OUATTARA accède au pouvoir d’Etat par les urnes. Ces derniers sont entrain de faire des mains et pieds afin que le Président OUATTARA dont le bilan positif est sans équivoque, soit réélu pour un deuxième mandat qui doit l’amener à terminer ses grands chantiers de développent qui doivent conduire notre pays à l’émergence en 2020.

C’est le lieu de rappeler qu’ils étaient nombreux, des cadres du FPI, autour de l’ancien Président LAURENT GBAGBO qui, même en rêve, n’ont jamais imaginé qu’il pouvait organiser une élection et la perdre, adoptant la position de l’Autriche qui refuse de voir les dangers ou difficultés qui arrivent. La suite on la connait. Certains qui ont fait preuve hier d’arrogance, de zèle et de suffisance sont entrain de changer de veste ou de se trouver des attitudes de nouveaux militants d’autres partis une fois GBAGBO s’est retrouvé à la Haye.
Le GRACU-ADO se veut un mouvement de soutien dans la vérité aux antipodes des mensonges et de la délation. C’est pourquoi, nous invitons ceux qui sont derrière ce genre d’articles, où qui menacent des militants qui veulent travailler au sein du GRACU-ADO d’arrêter ici et maintenant sinon ils seront dénoncés publiquement. On ne peut soutenir le Président de la République la journée et une fois la nuit tombée, se précipiter à poser des actes nauséabondes de déstabilisation.

Le GRACU-ADO continue son programme. Ainsi, après le lancement de ses activités à la CAISTAB le 25 mai dernier, après les meetings d’ABOBO et DABOU, âpres les rencontres avec la FESACI, nous sommes en route pour GAGNOA le 26 mai 2014 et d’ici là nous devons avoir des séances de travail avec les centrales syndicales (DIGNITE-UGTCI-HUMANISME)
A bon entendeur, salut !

BLE GUIRAO JEAN DEBADEA
PRESIDENT DU DIRECTOIRE DU GRACU-ADO

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction