Côte d’Ivoire – Ouattara invite l’opposition à être dans le « train » de l’émergence

pic1405461570

Par Patrice Allégbé

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a invité mardi l’opposition à comprendre que le « train » de l’émergence « a pris un grand départ », l’invitant à « être dans le wagon », à l’issue d’un échange avec l’ancien président du pays, Henri Konan Bédié, à Cocody, quartier huppé à l’Est d’Abidjan.

« Nous avons évoqué la situation de l’opposition qui en a fait le grand dossier du jour, nous avons convenu que c’était important que l’opposition comprenne que le train a pris un grand départ et que c’est de l’intérêt de tous…d’être dans le wagon pour aller vers l’émergence », a déclaré M. Ouattara, après une heure d’échange avec M. Bédié, à son domicile.

M. Ouattara a ajouté avoir discuté avec le leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir), Henri Konan Bédié, des sujets d’ordre économique, social, culturel et diplomatique.

Les deux personnalités ont également fait le tour de « la situation nationale » et des « questions de politiques intérieures » marquées par le refus de certains partis de l’opposition dont le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, de siéger à la nouvelle commission électorale.

L’Alliance, un groupement de partis politiques de l’opposition, comprenant le FPI a, dans une déclaration lue par son premier vice-président, Aka Ahizi, dénoncé la composition de la commission électorale, au sein de laquelle neuf membres sur 17 sont « proches » du pouvoir, exigeant la présidence de l’institution pour l’opposition afin de corriger ce « déséquilibre ».

M. Ouattara, qui a déjà dévoilé son intention de briguer un second mandat à la tête de l’Etat et qui sollicite le « RHDP », plate-forme des houphouétistes dont le Pdci est membre, pour une « candidature unique », dit être parvenu avec M. Bédié à continuer à « travailler ensemble, la main dans la main pour renforcer la paix » dans le pays.

« Ceci est important (car) sans paix, il n’y a en réalité pas de stabilité politique », a-t-il poursuivi, souhaitant que « la Côte d’Ivoire demeure un pays de paix, et puisse également être un grand pays de prospérité et d’émergence ».

L’actuel président ivoirien, Alassane Ouattara, arrivé au second tour de la présidentielle de 2010, avec M. Gbagbo, a été soutenu par le Pdci. Il se donne pour ambition de faire de la Côte d’Ivoire « un pays émergent à l’horizon 2020″.

PAL/GBK
Alerte-info.net

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction