Côte d’Ivoire rencontre Bédié-Affi ce lundi à Daoukro: le parti de Gbagbo négocie-t-il son entrée au gouvernement ?

arton508906-1024x682


La situation sociopolitique en Côte d’Ivoire a connu un coup d’accélération ces derniers jours avec notamment la promesse faite par Pascal Affi N’guessan, président du FPI et ses alliés regroupés au sein de l’AFD de siéger à la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI). Les nuages semblent désormais se dissiper entre les principaux partis politiques ivoiriens pour la mise en place d’un gouvernement d’union nationale afin décrisper le climat politique. Aller aux élections de 2015 devient une réalité. Selon une source très proche du FPI, la rencontre entre Affi N’guessan et Konan Bédié ce lundi à Daoukro se situerait dans le cadre des négociations en vue de l’entrée du FPI dans le tout prochain gouvernement Ouattara. En effet, le Président Bédié qui reste aujourd’hui un maillon incontournable dans le système Ouattara, représente aux yeux de Pascal Affi N’guessan, l’interlocuteur crédible pour discuter d’une plate-forme à mettre en place pour l’aboutissement de ces négociations. Le président du FPI, Pascal Affi N’guessan qui a sollicité et obtenu ce rendez-vous, compterait donc s’appuyer sur le Président du PDCI pour avoir gain de cause. Au menu aussi de cette rencontre à Daoukro, toujours selon notre source, la présidence de la CEI revendiquée par le FPI et ses alliés de l’opposition. Ce tête à tête sera donc l’occasion pour les deux leaders d’accorder leurs violons, d’autant plus que Youssouf Bakayoko, Président sortant de cette institution et membre à part entière du PDCI a été coopté de nouveau par son parti pour le représenter au sein de cette institution. Il faut aussi souligner que ce n’est pas la première fois que Pascal Affi N’guessan sollicite le Président Bédié comme médiateur dans la crise qui oppose le FPI au pouvoir Ouattara. Déjà dès sa sortie de prison, Pascal Affi N’guessan avait rencontré le Président Bédié le 30 janvier dernier à son domicile de Cocody pour exprimer les multiples revendications du FPI et de certains pro-Gbagbo. Préoccupations qui se résumaient essentiellement au gel des avoirs, à la confiscation des biens de certains barons du FPI et la libération des prisonniers politiques.

Jean Claude R. à Abidjan
LeBandama.com

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction