Présidentielle 2015 en Côte d’Ivoire « Les gens sont pressés de succéder à Ouattara… » selon Ahipeaud Martial (UDL)

ahipeaud8

 

Le samedi 09 août 2014, la 3ème voix, une coalition de partis politiques de l’opposition a officiellement lancé le démarrage de ses activités. Une occasion pour Mamadou Koulibaly, président de Lider d’appeler les électeurs à s’enrôlemer.

Deux conférences ont constitué les éléments clés du lancement officiel de ces activités. La première qui a eu pour thème ‘‘Quelle élection présidentielle en 2015 au regard de la résolution 2162 des Nations Unies’’ a été animée par Geoffroy Julien Kouaho, spécialiste des questions constitutionnelles.

La seconde, prononcée par Ahipaud Martial, président de UDL (Union pour le Développement des Libertés) a porté sur les aspect sécuritaires en Côte d’Ivoire.

Pour celui-ci, compte tenu du nombre croissant des ex-combattants et autres groupes d’autodéfense, il serait intéressant que l’Etat accélère le processus de réinsertion à travers le DDR, tel que recommandé par la résolution des Nations Unies. « La priorité des jeunes, c’est l’emploi. Il n’y a donc pas de raison que nous ne nous inscrivions pas sur cette liste de DDR », a-t-il fait savoir.


Là-dessus, Ahipaud Martial a fait savoir que le problème des microbes, l’incompréhension entre les commandants au sein de l’Armée et la succession du Président Alassane Ouattara constituent des poches ouvertes à l’insécurité grandissante.

« Les gens sont pressés de succéder à Ouattara en 2020 », a-t-il précisé. Prenant la parole à son tour, le professeur Mamadou Koulibaly, président de Lider s’est appesanti sur la nouvelle Cei. Aussi, s’est-il refusé de commenter la décision de son ancienne formation politique d’y siéger.

« La loi mettant en place la structure chargée des élections doit être indépendante », a souligné le leader politique. Donnant son avis sur la tenue des élections générales à venir, Mamadou Koulibaly, qui n’a surtout pas renoncé à sa candidature, bien qu’il tance la CEI, a invité l’ensemble de la population à se faire enrôler sur le listing électoral.

« Il faut que les gens aillent se faire enrôler et sortir de la torpeur », a-t-il souligné. Selon lui, le taux d’électeurs a été en-dessous de la population ivoirienne. Pour la proclamation des résultats à l’issue des élections, les conférenciers ont fait des propositions selon lesquelles, la Commission électorale indépendante doit mettre à contribution la presse publique et privée qui donnera les résultats dans les bureaux de vote instantanément. Faut-il le rappeler, la 3ème voix est une coalition de sept (07) partis politiques de l’opposition.

Idrissa Konaté

 

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction