Banny annonce le début des auditions des victimes en Côte d’Ivoire pour le 25 août prochain

charles-konan-0000(7)


Agboville- Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) a annoncé, vendredi à Agboville, que les auditions publiques des victimes des crises successives en Côte d’Ivoire, depuis 1990, débuteront le 25 août prochain.
« A cette date (25 août), les auditions auront débuté et nous avons déjà pris toutes les dispositions et dégagé les moyens », a assuré le président Charles Konan Banny, venu prendre part à la messe de l’Assomption à la cathédrale d’Agboville.
Selon lui, tout ce qui s’est passé, en termes de violation des droits humains, devrait être passé au crible et des audiences publiques devraient être prévues pour les plus ’emblématiques’.
Il pense que ces victimes devraient raconter leur histoire à leurs concitoyens.
« Non pas pour que nous condamnions qui que ce soit, mais pour qu’ensemble, nous réprouvions et rejetions à jamais cela », a dit le premier responsable de la CDVR.
Il a émis le vœu que tout le monde participe à cette séance de ‘catharsis’, parce que, « s’il y a des victimes, il y a des auteurs », a insisté M. Konan Banny, lançant un appel à tous en vue de répondre à cette invite.
Le président de la CDVR a soutenu que ces auditions ne sont nullement un tribunal pour condamner, mais au contraire, pour restaurer.
« Nous sommes un tribunal de la seconde chance », a dit Charles Banny, rappelant qu’il s’agit, ici, de compatir avec les victimes et de donner l’occasion à ces dernières de pardonner, sur la base du repenti des auteurs d’exactions.
« Ayons ce sursaut de courage et je suis heureux d’en parler ici, dans cette église », a-t-il affirmé, assurant que les affaires qui vont être appelées pour les audiences sont déjà prêtes.
M. Banny a indiqué que si le mandat de la CDVR arrive effectivement à échéance à la fin du mois de septembre, comme initialement prévu, il aura eu au moins l’assurance que toutes les étapes prévues ont été exécutées.
« Ce que je peux vous dire, c’est que nous aurons exécuté toutes les étapes que nous avions prévues et proposées au chef de l’Etat dans le plan d’action qu’on lui a soumis », a-t-il poursuivi.
Le mandat de la CDVR a été prorogé d’un an, au terme du premier délai en septembre 2013.
La CDVR régionale de l’Agnéby-Tiassa est dirigée par Mgr Alexis Touably Youlo, évêque du diocèse d’Agboville.

AIP

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction