Bouaké Côte d’Ivoire grève des étudiants, le Prof Lazare Poamé invite à agir avec l’esprit des lois

Bke

Le Prof Lazare POAMÉ, Président de l’Université Alassane Ouattara (UAO) a rencontré les étudiants de ladite institution, le 1er septembre 2014, à l’amphithéâtre C du Campus 2.

Le Président de l’Université était accompagné de certains de ses collaborateurs. Il fut rejoint par la Directrice du CROU à la table de séance.

Quant aux étudiants, ils étaient représentés par Konan Angelin, Président du Conseil Étudiant (CE), soutenu par les délégués de filières et les responsables d’associations d’étudiants. Une troisième partie, notamment la Police Nationale qui avait été informée de la situation, était présente sur le campus.

Cette rencontre, à l’initiative du premier responsable de l’Université, avait pour objectif de comprendre les raisons qui ont poussé les étudiants à manifester au point de perturber les examens et la quiétude du personnel administratif et technique.

Prenant la parole, le Président, après avoir remercié les uns et les autres pour leur présence, fait remarquer que l’Administration n’a pas été officiellement informée d’une telle grève. Ensuite, sans autre forme de procès, il invite les étudiants à se prononcer sur le motif de la grève.
Le premier à intervenir est Monsieur Konan Angelin, Président du Conseil Etudiant.

D’emblée, celui-ci présente ses excuses pour ne pas avoir informé par courrier les deux administrations, celles de l’UAO et du CROU-B. Se prononçant sur les raisons de la grève, il explique qu’elle est de plusieurs ordres.

La première raison est liée à la question de la bourse. En effet, explique-t-il, la bourse des étudiants tarde à être payée alors que les dossiers requis pour son obtention ont été déposés depuis le mois de juillet. La deuxième concerne la date limite des inscriptions (29 août 2014) qui, toujours selon le Président du Conseil étudiant, n’a pu permettre à tous les étudiants de s’inscrire.

Il a été soutenu dans sa démarche par ses condisciples Amon Sécra et Diomandé Mory, respectivement Secrétaire général du Syndicat national des Etudiants en Sciences de la Santé (SYNESS) et Secrétaire à l’organisation de la FESCI-Centre-Nord. Ils affirment tous avoir agi ainsi pour attirer l’attention des autorités sur les conditions difficiles des étudiants, mais surtout pour anticiper sur la rumeur selon laquelle le Ministre de tutelle aurait décidé de suspendre les bourses.
Le Prof Lazare POAME, bien qu’ayant compris la légitimité de leurs préoccupations liées aux conditions matérielles d’existence à Bouaké, n’a pas manqué d’exprimer son indignation face à l’irresponsabilité des étudiants. L’UAO n’étant pas responsable du paiement de la bourse, il est difficile de comprendre et même d’accepter qu’elle ait été le lieu des manifestations conduites par le Conseil étudiant. C’est pourquoi, Il appelle les étudiants au respect de deux principes : la patience et le sens de la responsabilité.

La patience se justifie par le fait qu’une rencontre est prévue ce lundi 8 septembre 2014, entre le Ministre de tutelle et les étudiants. Cette rencontre sera le cadre idéal de concertation et d’éclairage sur les informations à l’origine de la rumeur, à savoir la date limite des inscriptions et la question relative à la bourse des étudiants.

Le sens de la responsabilité s’explique par le fait qu’il appartient encore plus aux étudiants de préserver l’image de marque de l’UAO, inséparable du prestige lié à sa dénomination. Par ailleurs, l’on doit également prendre en compte tout le lobbying mené par le Président Lazare POAME en vue de garantir la labellisation des diplômes décernés par l’UAO.

Pour finir, le Président, s’adressant à ses collaborateurs, a accepté le principe selon lequel les étudiants sont ses fils. Toutefois, il les a invités à agir avec l’âme des adultes et l’esprit des lois comme ils ont su le faire jusque-là.

SERCOM UAO

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires