La Côte-d’Ivoire installe sa haute autorité pour la bonne gouvernance

p201409051653165899_0

La Côte d’Ivoire a officiellement mis en place une haute autorité pour la bonne gouvernance vendredi à Abidjan pour lutter contre la corruption dans le pays.

« Je jure de remplir mes fonctions avec honnêteté, impartialité, intégrité et objectivité, dans le respect de la Constitution, des lois et règlements de la République », a déclaré le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, René François Aphing- Kouassi, la main droite levée devant le président de la Cour suprême, Koné Mamadou.

A sa suite, les huit autres membres ont prononcé la formule consacrée lors d’une cérémonie au palais de la République en présence du président Alassane Ouattara.

A l’endroit du président et des membres de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, Koné Mamadou a indiqué que leur choix est une « marque de confiance inestimable » et un « insigne honneur » mais en même temps une « très lourde charge ».

Selon lui, la « feuille de route » de la Haute autorité consiste à « renforcer la lutte contre le cancer de la corruption et ses métastases que sont les infractions assimilées telles que l’ enrichissement illicite qui désorganise le corps social, altère les règles de fonctionnement de l’Etat, favorise la mauvaise utilisation des deniers publics, fausse la libre concurrence » et à « assurer la promotion de la bonne gouvernance en vue de débarrasser l’administration de ses tares par l’éducation et la prévention, et si nécessaire, par la répression ».

Le président de la Cour Suprême a ajouté que la Haute autorité pour la bonne gouvernance constitue la « brigade de l’orthodoxie administrative et financière de l’Etat »

La Haute autorité pour la bonne gouvernance a été créée par ordonnance en septembre 2013.

Xinhua/AIP

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Author: La Rédaction