Côte-d’Ivoire 1er Congrès du Rpc-Paix « La réconciliation passe par le pardon »

Lagou


Les travaux du 1er Congrès du Rpc-Paix (Renouveau pour la paix et la concorde) ont démarré le samedi 27 octobre 2014 au Parc des sports de Treichville en présence de plusieurs délégations du parti.
A l’ouverture de ce rassemblement historique, la présidente de la formation politique a insisté sur la question de la réconciliation nationale. « Quel que soit ce qui peut nous diviser, on doit se concentrer sur l’essentiel : la Côte d’Ivoire », a insisté Henriette Lagou.
« Le pardon est le prix de la réconciliation entre les Ivoiriens », a poursuivi la présidente du Rpc-Paix, pour qui, il est nécessaire que les gouvernants créent un mécanisme généreux pour favoriser le retour des exilés.
En effet, selon Mme Lagou, le but du Renouveau pour la paix et la concorde est de mobiliser les Ivoiriens autour de la réconciliation. Pour ce faire, elle « invite les hommes politiques à faire en sorte que cela soit possible ». « Oublions nos différends et remplissons nos cœurs d’amour et de solidarité », a-t-elle insisté.
Car, pour elle, la classe politique ne doit pas trahir le pays. Par ailleurs, elle a indiqué que le combat de sa formation politique est d’engager la Côte d’Ivoire sur la voie du développement.
A juste titre Henriette Lagou a lancé un appel aux hommes d’affaires à venir investir en Côte d’Ivoire. Puis d’affirmer avec force que le temps du patriotisme est révolu.
« Il nous revient de nous engager pour l’ouverture du pays vers le monde », a appuyé la présidente du Rpc-Paix. Comme pour rappeler que le développement de la Côte d’Ivoire ne peut être possible que si le pays refuse de s’enfermer sur soi.

Idrissa Konaté

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction