Côte d’Ivoire CEI – L’Alliance des Forces démocratiques insiste sur des élections ouvertes, inclusives et équitables

10511673_10202405533846799_3924692112407835984_o


Déclaration-Communiqué

Le 08 Aout 2014, après plusieurs séances de travail avec le gouvernement, qui ont débouché sur des engagements réciproques, l’Alliance des Forces Démocratiques de Cote d’Ivoire (l’Alliance) a communiqué les noms de ses deux représentants au sein de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et ceux-ci, nommés par décret, ont prêté serment le 11 Aout 2014.
Le 05 Septembre 2014, nos représentants ont décidé de suspendre leur participation aux travaux de la CEI, faute de consensus et en raison du non respect des engagements pris par le gouvernement pour la mise en place d’un bureau consensuel.
Au cours d’une conférence de presse tenue le 08 septembre 2014, l’Alliance a réaffirmé son soutien à ses représentants et a entériné, par la même occasion, leur suspension aux travaux de la CEI. L’Alliance demande que de véritables négociations puissent s’engager avec le gouvernement en vue de rechercher des solutions consensuelles.
Cette position est dictée par notre volonté de prendre part au processus électoral, ce qui est d’ailleurs la vocation de toute organisation politique, et ce, dans le cadre de compétitions démocratiques ouvertes, inclusives et équitables dont les vainqueurs incontestés bénéficient de la légitimité conférée par la victoire reconnue par tous.
Une telle vision qui participe également de la dynamique de la réconciliation nationale devrait être comprise par tous comme un gage de paix et de stabilité pour notre pays, loin des calculs politiciens à courte trajectoire.
C’est, ici, le lieu de rappeler que l’Alliance a pleinement conscience de l’ampleur du travail à accomplir par la CEI et de tous les problèmes à résoudre pour s’assurer des élections justes, transparentes et apaisées. Au vu de la grande responsabilité qui repose sur cette Institution, l’Alliance estime qu’il vaut mieux résoudre les problèmes en amont afin que le résultat final s’impose à tous.
L’Alliance réitère donc sa volonté inébranlable de prendre toute sa place dans le processus électoral et attend du gouvernement la même compréhension de la nécessité du dialogue politique, car une fin de non recevoir serait, de la part du pouvoir, la preuve de sa volonté de mettre l’opposition hors du jeu démocratique.

Fait à Abidjan le 25 Septembre 2014

La Conférence des Présidents

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction