Côte d’Ivoire : « Il y a des charges qui justifient » l’incarcération de Lida selon le ministre de la Justice

Côte d’Ivoire : « Il y a des charges qui justifient » l’incarcération de Lida selon le ministre de la Justice

Lidaarret

Par Serge Alain Koffi

Le ministre ivoirien de la Justice, Gnenema Coulibaly, a affirmé jeudi qu’ “il y a des charges qui justifient l’incarcération’’ de l’ancien ministre de la Défense, Moise Lida Kouassi, inculpé pour la deuxième fois en deux ans pour “atteinte à la sureté de l’Etat’’, déplorant qu’il n’ait “pas changé d’esprit’’.

“En dépit du fait qu’il ait été en prison, il n’a pas changé d’esprit (…) C’est lui qui crée les problèmes. Il se met dans une posture pour être incriminé’’, a déclaré Gnenema Coulibaly, lors d’une conférence de presse.

“Il y a des charges qui justifient qu’il soit détenu’’ a poursuivi M. Coulibaly

Ancien ministre de la Défense de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, a été arrêté le 24 octobre. Depuis, il est incarcéré et inculpé pour « complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat » à la Maison d’arrêt de correction d’Abidjan (Maca).

Ce cadre du Front populaire ivoirien (FPI, la principale formation d’opposition, créée par M. Gbagbo), parti au Togo à la fin de la crise post-électorale de 2010-2011, qui a abouti à la chute de l’ex-chef de l’Etat et fait plus de 3.000 morts, avait été extradé en juin 2012 par Lomé à Abidjan au motif qu’il se livrait à « des activités subversives ».

SKO

Alerte-info.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires