Hollande en Guinée – Rebooster les relations économico-politiques prime sur ébola

AP/Jerome Delay
AP/Jerome Delay

Hervé Coulibaly | Connectionivoirienne.net

François Hollande et les hommes d’affaires français espèrent profiter de l’escale de quelques heures en Guinée [pays immensément riche par son sous-sol] pour «revigorer les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays». En effet, il y a une quinzaine d’années, Paris était le principal fournisseur de la Guinée. La France se trouve désormais en concurrence avec des pays comme l’Australie, la Russie, la Chine, les Pays-Bas, le Royaume- Uni, le Canada ou encore l’Inde. Cette visite indique le site Dakaractu, a été précédée par la venue en juillet 2014 à Conakry d’une délégation d’une trentaine de chefs d’entreprise membres du MEDEF [La LC No 686] et, plus récemment, de deux voyages en septembre et novembre de la secrétaire d’Etat au développement et à la francophonie, Annick Girardin. A un an de la présidentielle prévue fin 2015 en Guinée, cette visite ne manquera pas d’être interprétée comme un geste de soutien en faveur de Condé, précise le site sénégalais. Selon certaines sources, les discussions sur l’entrée de la Guinée dans le club des pays à Franc CFA, sont aussi à l’ordre du jour. Bien évidemment, tout ce ballet politico-économico-commercial est masqué sous la bannière à la mode ces derniers mois, ébola.

Avec agences et Dakaractu.com

Avec agences et Dakaractu.com

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires