Idées fausses n°3: Le CFA est librement transférable

cfa_franc_zone

Un des éléments centraux du programme de LIDER est la rupture avec le franc cfa. Dans la série d’articles que nous commencçons aujourd’hui, nous expliquons les raisons de notre choix et balayons quelques idées fausses sur les soi-disants principes fondamentaux du cfa.

Idée fausse n°3: les transferts de capitaux sont, en principe, libres à l’intérieur de chaque sous-zone, et entre chaque sous-zone et la France.

Faux. En réalité, non seulement il y a du contrôle des changes contraire aux accords de coopération, mais en plus, le cfa de la Bceao n’est pas l’équivalent du cfa de l’Afrique centrale et la parité entre des deux cfa n’est pas fixe du tout.

Idée fausse n°2: Le cfa a des parités fixes avec la monnaie d’ancrage

Un des éléments centraux du programme de LIDER est la rupture avec le franc cfa. Dans la série d’articles que nous commencçons aujourd’hui, nous expliquons les raisons de notre choix et balayons quelques idées fausses sur les soi-disants principes fondamentaux du cfa.

Idée fausse n°2 sur le cfa : la parité des monnaies de la zone avec l’euro est fixe et définie pour chaque sous-zone. Les monnaies de la zone sont convertibles entre elles, à des parités fixes, sans limitation de montants.

Faux. La fixité de la parité avec l’euro n’est que factice car les importations et les exportations des pays africains de la zone franc sont facturées en dollars, qui est en parité flottante avec l’euro et cette situation impose aux détenteurs de cfa de payer, lors de leurs achats et ventes de cfa ou d’euro, des commissions de change que ce soit aux guichets des banques ou sur les marchés noirs du cfa. La parité fixe est un principe, mais la réalité est autre.

Lider

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires