En Côte d’Ivoire 116 écoles islamiques intégrées dans le système éducatif depuis 2011

Point-presse-MENET-VIOL-0007

Abidjan (Côte d’Ivoire) – Quelque 116 écoles confessionnelles islamiques ont été intégrées dans le système éducatif formel ivoirien depuis 2011, a annoncé, jeudi, à Bouaké (Centre-Nord), Mme Désirée Mamenet Tounkara , Directrice de l’encadrement des établissements privés.

‘’Depuis 2011, le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique a intégré 116 écoles confessionnelles islamiques au système éducatif formel pour accroître l’offre d’éducation et apporter l’encadrement nécessaire à ces écoles » a déclaré Mme Désirée Mamenet Tounkara, représentant la ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique Kandia Camara à une rencontre d’information avec les acteurs et partenaires de l’éducation sur les reformes et innovations entreprises dans ce secteur.

‘’Toutes ces reformes et innovations préparent l’avènement de l’école pour tous » a poursuivi, l’émissaire de la ministre Kandia Camara, soulignant ‘’les acquis » déjà visibles de ces reformes sur le terrain. A ce propos, elle a cité entre autres, ‘’le projet école intégrée », qui vise selon elle, à utiliser les langues nationales comme canal d’enseignement dans le préscolaire et le scolaire.

‘’24 écoles sont déjà implantées dans les localités de Bondoukou pour le Koulango, Adzopé pour l’Attié, Touba pour le Mahou, Aboisso pour l’Agni, Korhogo pour le Sénoufo, Tiébissou pour le Baoulé, Danané pour le Dan, Soubré pour le Bété et Sikenssi pour l’Abidji » a énuméré Mme Tounkara, ajoutant que les résultats d’études menées dans ce sens ont montré que les apprenants assimilent mieux et plus vite les connaissances, lorsque celles-ci, leur sont transmises par le canal de la langue maternelle.

Poursuivant sur les acquis de ces reformes, elle a aussi parlé de la construction de 11 000 salles de classes au primaire depuis 2010 et du recrutement de 18 000 instituteurs et de 3000 enseignants du secondaire.

Pour elle, la lutte contre la fraude, l’une des reformes entreprises par la ministre Kandia Camara a permis de réhabiliter le diplôme ivoirien, qui « n’était plus reconnu dans de nombreux pays du monde ».

Mme Tounkara a également soutenu que l’apport de l’inscription en ligne a été primordial pour l’éradication des recrutements parallèles et a également permis de connaître cette année, l’effectif réel des élèves inscrits en Côte d’Ivoire.

‘’En décembre 2014, la direction de la planification, de l’évaluation et des statistiques a enregistré 722 862 élèves dans les lycées et collèges publics et 758 568 élèves dans les établissements privés du secondaire » a-t-elle estimé, exprimant les objectifs du gouvernement en matière d’éducation pour cette rentrée scolaire 2014-2015.

‘’Conscient des enjeux et des bienfaits de l’école, l’Etat de Côte d’ivoire veut se donner les moyens d’une école obligatoire. Réunir les conditions nécessaires pour accueillir et former tous les enfants en âge d’aller à l’école à partir de la rentrée scolaire 2014-2015, tel est l’objectif premier de cet ambitieux projet » a-t-elle conclu.

CK/ls

APA

Facebook Comments

Author: La Rédaction