Côte d’Ivoire – Guikahué déchire l’Appel de Daoukro [journal pro Ouattara]

Guikahue_19sept07 (Large)(2)

A Yamoussoukro mercredi pour parler de l’Appel de Daoukro, le Secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kacou Guikahué, a abordé la question de l’organisation pratique du pré-congrès et du congrès extraordinaire.

Par Traoré Yacouba Diarra

Le Secrétaire exécutif du parti doyen a eu une séance de travail, ce mercredi, avec les délégués départementaux et secrétaires de section de la région. Maurice Kacou
Guikahué est venu encore une fois vanter les mérites de l’Appel de Daoukro et annoncer les dispositions pratiques des pré-congrès et du congrès extraordinaire du PdciRda. Les militants du Pdci qui ont unanimement donné leur caution à la candidature unique d’Alassane Ouattara pour le compte de la coalition en 2015 se sont très vite projetés en 2020. Seulement voilà. Face à la question récurrente des militants qui ont soif de savoir si le futur président ivoirien sortira des entrailles du parti septuagénaire, l’ancien ministre de la Santé, visiblement agacé par cette question, n’a pas employé la langue de bois pour rassuré ses militants avec le franc parler qu’on lui connait. Et dans sa lancée, le secrétaire exécutif du Pdci Rda a littéralement déchiré le second pan de l’Appel de Bédié qui recommande l’avènement d’un parti unifié. «Le Pdci n’est pas né jumeaux. Le Pdci est né enfant normal. Le Pdci est venu seul au monde. En 2020, quelqu’un nous suit oh, quelqu’un ne nous suit pas oh, on, on sera président. On se prépare. Le président Ouattara, on l’a aidé en 2010, on va l’aider en 2015. En 2020, il ne dira pas qu’il ne nous aide pas. Soyez rassurés. Nous allons soutenir l’Appel de Daoukro.


En 2020, Pdci va devenir président en Côte d’Ivoire. Ne doutez même pas ! Partout où vous passez, dites seulement 2020. Ça va rentrer dans leur tête. Ne discutez plus !

Nous avons discuté avec Amadou Soumahoro. Nous ne pouvons pas gérer le Rdr à leur place. Moi, je suis chargé de gérer ce que le président Bédié a dit. C’est-à-dire convaincre les militants pour qu’ils votent Ouattara en 2015 parce qu’en 2020, ce sera pour le Pdci. Faisons 2015 d’abord et nous, on travaille pour aller en 2020.», a rassuré Maurice Kacou Guikahué. Poursuivant, le secrétaire exécutif a expliqué aux militants que c’est parce qu’Alassane Ouattara travaille bien que le président Bédié a demandé que le Pdci le soutienne en 2015. Il a donc exhorté ses lieutenants à ne pas écouter les chants des sirènes et de se préparer pour 2020 notamment en prenant part aux audiences foraines qui débutent bientôt. Il les a par ailleurs informés de la mise en place d’un comité de médiation au sein du parti avec pour but de ramener à la maison ceux qui ont claqué la porte. « Nous avons mis en place un comité de médiation avec ceux qui veulent concourir pour leur demander de revenir pour ne pas qu’ils disent qu’on les méprise. Le président Bédié veut rassembler les enfants d’Houphouët. On va parler mais il faut se respecter. Chacun est militant et les ambitions sont légitimes. Mais il faut considérer l’intérêt général avant les intérêts individuels», a-t-il conseillé. Pour sa part, Kouacou-Kouadio Gnrangbé Jean, déléguédépartemental de Yamoussoukro, a déploré le manque d’engagement des responsables du Rdr dans la vulgarisation de l’Appel de Daoukro. «Nous avons des appréhensions surtout avec nos partenaires. Beaucoup de militants l’ont dit. Nous voulons que nos amis sachent que nous sommes solidaires de l’Appel de Daoukro mais, on ne les voit pas eux-mêmes. Nous continuons notre ardeur mais il faut que les gens-là sachent que nous sommes entrain de les aider», a martelé le maire de la capitale.

L’Expression

Commentaires

blank

Author: La Rédaction