Côte-d’Ivoire – Et Soro devint subitement invisible

Le PAN Soro K. Guillaume était en Guinée Équatoriale depuis la deuxième journée jusqu’à la finale de la CAN 2015. Chose bizarre, personne ne l’a aperçu à l’arrivée des Éléphants. Tout le contraire d’un Soro qui durant toute la CAN n’avait cessé de s’exhiber sur la toile ou dans les journaux aux côtés de la sélection, des responsables de la Fédération ou des officiels Equato-guinéens dont le fils du président Obiang. Pour certains, une nouvelle preuve du clash entre l’ancien leader étudiant et le clan des Ouattara, avec comme dauphin l’actuel ministre de la Sécurité et de l’Intérieur Hamed Bakayoko. Soro n’était pas seulement que absent de la grande fête avec les millions d’Ivoiriens, son service communication contrairement à son habitude [hyper communication] a fait profil-bas dimanche et lundi sur toutes ses plateformes habituelles, GKS TV, Twitter, Facebook, guillaumesoro.ci etc…[S.M.]

GKS

10984025_794818553906079_4277775801106282158_n

Lu sur guillaumesoro.ci

Aéroport international Félix Houphouët-Boigny: Le nom de Soro sur toutes les lèvres

« Nous ne savons pas comment lui dire merci… Dieu récompensera Guillaume Soro… Soro est l’homme des situations difficiles… Guillaume Soro est homme de chance. Aujourd’hui, toute la Côte en est convaincue pour de bon… »

Ce sont autant d’éloges qu’il nous a été donné d’entendre ce lundi 9 février 2015 à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët. A la faveur de la cérémonie d’accueil réservée aux Eléphants de Côte d’Ivoire vainqueurs de la CAN 2015 face aux Blacks Stars du Ghana dimanche 8 février, les Ivoiriens dans leur grande majorité sont convaincus que la présence de Guillaume Soro à Malabo depuis le début de la CAN a eu un effet positif.

« Vous savez, il y a des signes qui ne trompent pas. Nous savons les situations que ce monsieur a décantées dans ce pays. Vous et moi, vous savez de quoi je parle. Donc aujourd’hui, si cette coupe revient ici à Abidjan, c’est parce qu’il a été le premier à croire à la chance des Eléphants et il est allé s’installer auprès d’eux à Malabo depuis les premiers jours de cette CAN 2015. Et moi je dis rendons à César ce qui appartient à César et j’ajoute merci Guillaume Soro », a tranché Ouattara Aboubacar paré de sa tenue aux couleurs nationales, Orange Blanc et Vert.

Les élus de la Nation ont également répondu présent à ce rendez-vous de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny pour l’accueil réservé à l’équipe nationale. Les députés ont eu leur mot à dire. « Il faut dire que le 12e joueur a été le Président de l’Assemblée nationale. Et la Côte d’Ivoire a battu le Ghana comme en 1992. Et maintenant, nous allons émerger en 2020 avec la Coupe du monde », a déclaré pour sa part la députée Traoré Mariam.

Le député Sangaré Yacouba de la circonscription électorale de Koumassi ne cache pas non plus sa fierté d’être ivoirien: « Je suis content et très fier d’être ivoirien aujourd’hui. À travers cette victoire les Eléphants, les joueurs nous ont montré un grand enseignement, une grande leçon. Celle de l’humilité, la solidarité, la cohésion. Au bout de l’effort, il y a forcement une récompense. Et dans la vie, il faut être patient, la patience paye. Si les Ivoiriens se donnent la main, nous allons relever tous les défis. Voici un exemple que l’équipe nationale vient de donner », a fait remarquer l’élu de Koumassi.

La chefferie traditionnelle, les dignitaires religieux dans toute leur composante et diversité étaient également à l’accueil des Eléphants. Notons que c’est avec beaucoup d’amertume que la foule a découvert que le Président de l’Assemblée nationale n’a pas effectué le déplacement d’Abidjan avec les Eléphants.

Cette grande déception a été surtout ressentie dans le rang des journalistes qui s’attendaient à voir Guillaume Soro descendre de l’avion aux côtés du capitaine de l’équipe nationale, Yaya Touré.

Notons que plusieurs députés avaient effectué le déplacement pour aller soutenir les Eléphants et épauler Guillaume Soro qui y était depuis les moments difficiles des phases de poule.

Maiga Idrissa

Author: La Rédaction