Guinée – Moussa Dadis Camara « candidat pour la présidentielle d’octobre 2015 »

29377_guinee-une

L’ancien chef d’Etat guinéen Moussa Dadis Camara a déclaré ce 11 mai 2015 sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Guinée-Conakry. Dans une déclaration lue à Ouagadougou, l’ex-capitaine de l’armée guinéenne a accepté sa désignation à la tête des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD) et appelle dores et déjà les militants de cette formation politique à bannir les considérations ethniques et religieuses.

C’est Maxime Manimou, porte-parole du FPDD, au cours de ce point de presse dans un grand hôtel de Ouagadougou, qui a annoncé que le deuxième congrès de ce parti né en 2012, tenu le 3 mai 2015, a désigné Moussa Dadis Camara pour être le président et également pour défendre ses couleurs lors de la prochaine présidentielle.

Vertus de Dadis Camara. Les raisons de ce choix réside, selon Manimou, dans ses « vertus et probité morales, d’intégrité, de transparence, de patriotisme, de sincérité et d’équité dans la gestion des affaires de l’Etat », « son pragmatisme dans la prise de décisions sur les questions brûlantes de la nation » et sa « qualité de rassembleur de tous les Guinéens autour de l’idéal d’une Guinée prospère ».

blank
Moussa Dadis Camara, le 11 mai 2015 à Ouagadougou © Burkina24

 

J’accepte. «Je mesure toute la signification de cette marque de confiance que j’accepte volontiers», a répondu l’ex-capitaine Moussa Dadis Camara dans sa déclaration. Il a par conséquent appelé ses « compatriotes » à être en ordre de bataille pour la « conquête de la magistrature (et à) apporter aux Guinéens d’où qu’ils se trouvent le bien-être social ».


L’ancien chef d’Etat a affirmé que « les souffrances n’ont que trop duré » et qu’il « est temps d’aller affronter par tous les moyens légaux les obstacles qui assaillent sans cesse les populations de notre chère Guinée ».

Pas de discrimination. Néanmoins, il a rappelé par deux fois, comme pour montrer quel prix il y attache, que le FPDD doit bannir toute idée de discrimination basée sur l’ethnie ou la religion.

« Un bon leader politique n’a pas d’ethnie ni de religion. Il est de toutes les confessions religieuses et de toutes les communautés de notre chère Guinée. Les portes du FPDD restent grandement ouvertes à toutes les communautés et religions qui sont les bienvenues pour faire de notre parti un véritable parti national ».

Merci au Burkina. Moussa Dadis Camara a terminé sa déclaration en remerciant le Burkina et le peuple burkinabè. « C’est cette nation qui a fait ce que je suis aujourd’hui », a-t-il confié. Quand compte-t-il rentrer en Guinée pour défendre sa candidature ?

Dadis Camara pense que le président Alpha Condé ne lui interdira pas de retourner au bercail. Quant à savoir la date exacte, « vous le saurez le moment venu », a indiqué le nouveau président du FPDD et candidat à la présidentielle guinéenne.

Abdou ZOURE
Burkina24

blank

Author: La Rédaction