Les dindons de la farce – De Fofana Youssouf aux soupçons de Pédophilie de militaires français

1306-29774-les-ministres-de-l-ohada-ne-suivront-pas-les-recommandations-de-christiane-taubira_L

Les deux soldats français, accusés de pédophilie sur des mineures de 3 et 5 ans, au Burkina Faso, ont été rapatriés ce 2 juillet, en France. Comme pour leurs collègues hexagonaux de l’opération Sangaris, en République centrafricaine, soupçonnés, eux aussi, d’abus sexuels sur des petites filles pour la plupart âgées entre 9 et 16 ans, à l’aéroport Bangui Mpoko, la justice burkinabé -tout comme la justice centrafricaine- a été dessaisie du dossier.

Les accords de coopération judiciaire que nos pays ont accepté de signer avec les puissances occidentales sont et racistes et de dupes. Car ils consacrent l’impunité judiciaire sous nos tropiques pour les ressortissants civils et/ou militaires des pays occidentaux.

Ainsi, alors que les victimes de ces crimes sexuels se trouvent à Ouagadougou et Bangui, c’est le parquet de Paris qui a ouvert une enquête préliminaire sur les soupçons d’agressions sexuelles sur mineurs. Et l’enquête a été confiée au commandement de la gendarmerie prévôtale, responsable des soldats déployés à l’étranger.
Ce sont les Français ou Américains qui jugent, sur leur sol, leurs citoyens même pour des faits commis chez nous. Les accords qui nous lient aux Français, Américains, Anglais et j’en passe, rendent impossible toute poursuite chez nous, et ce serait nous faire trop d’honneur, des citoyens occidentaux, y compris pour des graves violations des droits humains.

Cette impunité judiciaire donne la priorité au système judiciaire occidental pour enquêter sur tout crime ou délit commis chez nous dès lors qu’est mis en cause un citoyen français ou américain. Mais, nos pays ne peuvent réclamer le même traitement.

Ainsi, en mars 2006, la Côte d’Ivoire s’est dépêchée d’expulser vers la France son ressortissant Fofana Youssouf. Présenté comme le chef du gang des barbares et poursuivi pour l’assassinat de Ilan Halami, un Juif français, il avait fui la France pour revenir dans son pays, la Côte d’Ivoire.

Mal lui en a pris; car au lieu d’être maintenu ici dans les liens de la détention et jugé par les juridictions ivoiriennes pour les faits qui lui sont reprochés en France, Fofana Youssouf a été rapatrié par le premier avion. Nos pays se sont exclus, eux-mêmes, des avantages judiciaires accordés aux Occidentaux. Et ils sont encore, à leurs risques et périls, les dindons d’une mauvaise farce.
FB

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires