Côte d’Ivoire: Des ONG craignent des dérives dans l’application de la nouvelle loi antiterroriste

Guillaume-SORO-a-l-APF54

Par Sylvie Kouamé – Connectionivoirienne.net

En Côte-d’Ivoire des ONG des Droits de l’homme se demandent si la nouvelle loi anti-terroriste, adoptée dans la précipitation par le parlement monocolore n’est pas la porte ouverte à tous les abus.

Cette loi officiellement inspirée par des menaces de Ansar Dine [qui restent a confirmer de sources indépendantes], autorise en effet «Perquisitions de jour comme de nuit, interceptions de correspondances, écoutes téléhoniques, garde à vue prolongée de deux fois 96 heures pour tout suspect d’actes terroristes…» rapporte RFI. Il faut indiquer que les régimes successifs en Côte-d’Ivoire n’ont pas eu besoin de cette loi pour mettre en masse leurs opposants sous écoutes téléphoniques ou encore pour abuser des Droits civiques de ceux-ci. L’actuel pouvoir ne déroge pas à ces pratique abusives.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires