Côte-d’Ivoire – Le ministre de la Défense met en garde les candidats qui appellent à la violence

11924534_903835526359391_2654564260392650740_n

Agboville- Exposant vendredi, sur le plan de sécurisation des élections présidentielles d’octobre, le ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, a mis en garde les candidats qui appellent à la violence.


« On les suit, ils font des réunions tout le temps, mais comme le voleur, on ne dit rien, on attend le jour où vous mettrez la main dans le sac, pour vous prendre », a averti Paul Koffi, s’adressant aux candidats qui se préparent, selon lui, à faire descendre des jeunes gens dans les rues, pour manifester leur colère, quant au déroulement du processus électoral.

« Nous sommes préparés à cela. Ceux qui veulent créer la chienlit et le désordre, on les attend », a-t-il ajouté lors de la rencontre tenue avec les responsables politiques, administratifs et coutumiers de la région de l’Agnéby-Tiassa, dans le cadre de la dernière étape à travers le pays, d’une tournée d’explication des mesures sécuritaires prises par le gouvernement pour assurer des élections apaisées.

Il a déploré l’attitude de certains candidats, qui appellent à la violence et refusent de conduire personnellement ces manifestations de rues, au cours desquelles, des jeunes posent des barricades, brûlent des pneus, cassent les vitres des magasins, s’en prennent aux manifestants ou encore, aux institutions de la république.

« L’Etat ne peut pas laisser prospérer de tels agissements », a fait savoir Paul Koffi Koffi, rappelant, que « force restera à la loi ».

(AIP)

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction