Côte-d’Ivoire: Incapables de déloger Gbagbo, que peuvent les tonnes d’armes de Soro, Wattao, Fofié…

Côte-d’Ivoire: Incapables de déloger Gbagbo, que peuvent les tonnes d’armes de Soro, Wattao, Fofié…

sipa_ap21190697_000002-592x296-1456921402

Par Sylvie Kouamé – Connectionivoirienne.net

L’ONU comme à ses «macabres» habitudes joue les médecins après la mort en sortant un rapport dit d’experts sur une situation sue de tous depuis de nombreuse années en Côte-d’Ivoire. Mais analysons les 300 tonnes d’armes attribuées à Soro et ses anciens rebelles.

La bataille de Cocody

En son temps ils avaient été incapables de déloger Laurent Gbagbo malgré toutes les intelligences et aides dont ils bénéficiaient des forces françaises et des forces de l’ONU présentes en Côte-d’Ivoire. En effet, après plusieurs assauts sur la résidence présidentielle de Cocody, les forces hétéroclites de Ouattara [de nombreux soldats venus du Sahel], avec les mêmes armes que Soro est accusé de cacher, au soir du 10 avril 2011, n’avaient pas réussi à percer le rideau de défenses dressé par les Forces Armées ivoiriennes [FDS] avec leurs unités d’élite de la Garde républicaine, de la GSPR ou encore des Fusiliers Marins et Commandos [FUMACO ou FORFUSCO] du Commandant Konan Boniface.

Forces Armées et de Défenses

Selon des sources diplomatiques, cette incapacité à « capturer » Gbagbo malgré le soutien aérien de l’ONUCI et de la France, avait fini par créer une colère noire chez l’ancien Ambassadeur français à Abidjan, Jean-Marc Simon. Il avait finalement fallu par la suite l’intervention décisive des forces d’élite françaises pour tirer Gbagbo, son épouse Simone et leurs condisciples «pentecôtistes» de la cave souterraine dans laquelle ils s’enfermaient en prière depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Ecoutons un connaisseur de la question interrogé à Abidjan: «Soro ne peut rien avec ses vieilles armes à moins qu’il n’ait accès aux nouvelles armes achetées après la chute de Gbagbo pour les FRCI. Il était quand même ministre de la Défense puis Premier ministre de Ouattara. Mais là encore, il faut qu’il possède des hommes sûrs au sein de la grande muette. Tout au plus Soro et ses anciens comzones peuvent créer une insurrection ou plusieurs petites insurrections dans un schéma de sabotage. Ou cibler Ouattara directement. Sans quoi, dans des longs combats soutenus, Ouattara et les Français ont les moyens de les mâter correctement. La situation restera tendue jusqu’aux législatives en décembre. Ouattara et ses parrains préparent la chute de Soro, qui ne sera plus le dauphin constitutionnel et ainsi faire passer leur nouvelle Constitution. Tous les coups-bas contre Soro depuis le mandat d’amener français ou encore le mandat d’arrêt du pays des Mossi, participent de cette stratégie. Soro les gêne. Voilà !».

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires