Grand-Bassam Côte-d’Ivoire : 80 personnes interpellées « 16 en lien direct avec l’attentat » (ministre)

Grand-Bassam Côte-d’Ivoire : 80 personnes interpellées « 16 en lien direct avec l’attentat » (ministre)

hamed_bakayoko-592x296

Par Manuella Yapi

Quatre-vingt trois personnes ont été interpellées dont « 16 en lien direct avec l’attentat » de Grand-Bassam le 13 mars, a dit mercredi le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, lors d’une cérémonie de remise de chèque aux hôteliers, restaurateurs et commerçants entre autres victimes.

« On a pu mettre la main sur des gens qui ont participé à cet attentat (…). 83 personnes ont été arrêtées dont 16 qui ont un lien direct » avec l’attaque, a annoncé M. Bakayoko, soulignant que la plupart des interpellations ont eu lieu au Mali.

Il a indiqué qu’en Côte d’Ivoire, « six » suspects occupaient une maison en location dans le sous-quartier « Adjouffou » de la commune de Port-Bouët (sud d’Abidjan) quand d’autres séjournaient dans un hôtel dénommé « Zion » à Grand-Bassam.

L’attaque armée survenue dans cette cité balnéaire et qui a coûté la vie à une vingtaine de personnes « montre à quel point nous sommes en danger », a admis le ministre, assurant que le gouvernement mettra en place « toute une stratégie pour lutter contre la radicalisation religieuse ».

« Ce crime n’est pas et ne restera pas impuni », a poursuivi Hamed Bakayoko pour qui « la terreur a changé de camp ».

Le gouvernement ivoirien a remis mercredi un chèque de 300 millions de FCfa aux hôteliers, artisans, commerçants et transporteurs victimes de cet attentat, ainsi qu’à la mairie.

Le 13 mars, des terroristes ont ouvert le feu sur des plages de trois hôtels à Grand-bassam, tuant 19 personnes et blessant 33 autres.

MYA

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires