Côte-d’Ivoire: Tirs sur des adolescents libanais à Assinie, le GSPR dément toute implication « 2 policiers arrêtés »

Côte-d’Ivoire: Tirs sur des adolescents libanais à Assinie, le GSPR dément toute implication « 2 policiers arrêtés »

Assinie

Alors que les premiers éléments de l’enquête précisaient une violation du périmètre de sécurité de la résidence privée du chef de l’Etat à Assinie terminal, de nouvelles précisons sans nul doute contraires à la première version livrée.

« Très concrètement les faits se sont produits à 13km de la résidence du chef de l’état, et la garde présidentielle [GSPR, Groupement de sécurité présidentielle] n’est nullement impliquée dans cette action », précise un policier interrogé au commissariat de Grand Bassam. « Il s’agit d’un groupe d’adolescents libanais qui a tenté de forcer un contrôle de sécurité en quad, et qui l’a appris à ses dépens » révèle encore l’enquête conduite par les inspecteurs de police.

Malheureusement ce refus d’obtempérer à une heure mal définie de la nuit sur cette station balnéaire, a conduit à des coups de feu. Un jeune garçon de 14 ans a grièvement été blessé à la tête, où nous précise t-on son pronostic vital est toujours engagé en soins intensifs de la polyclinique PISAM d’Abidjan.

La police apporte une seconde information: « une deuxième enquête sera ouverte pour faire véritablement la lumière sur cette affaire, en rapport aux nombreux témoignages anonymes diffusés sur les réseaux sociaux ».

Sur place deux policiers ont été arrêtés et placés en garde vue, à la suite d’un interrogatoire.

Un communiqué du ministère de la sécurité est attendu sous peu.

Avec Koaci.com

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires