Le gouvernement en Côte-d’Ivoire demande aux fonctionnaires de « lever » leur mot d’ordre de grève

pic1483451231

Par Lambert Kouamé

Le ministre ivoirien de la Fonction publique Pascal Abinan a demandé lundi aux fonctionnaires grévistes de « lever (leur) mot d’ordre », lancé le 9 janvier, promettant d' »apporter des réponses » à leurs revendications jeudi.

« Nous avons demandé à nos amis de suspendre le mot d’ordre de grève pour que la situation sociale soit apaisée, a affirmé M. Abinan à l’issue d’une rencontre avec la plateforme des fonctionnaires à laquelle ont pris part les ministres du Budget Abdourahmane Cissé, de l’Economie Adama Koné et de l’Emploi Jean Claude Kouassi.


Le 9 janvier, la plateforme a lancé un mot d’ordre de grève de cinq jours pour réclamer entre autres le paiement de stock d’arriérés de salaire et le retrait du décret portant abattement des pensions de retraite.

Cet arrêt qui devrait prendre fin vendredi a été reconduit pour une semaine « sans service minimum » lundi et mardi en raison « du mutisme » des autorités.

Pour le ministre, ce silence n’est pas « un mépris ».

« Nous les avons écoutés, recensé (leurs) préoccupations. Nous rendrons compte mardi en conseil de gouvernement et mercredi en Conseil des ministres. Je pense que des réponses concrètes et satisfaisantes seront données à l’issue du conseil », a assuré Pascal Abinan.

Il a appelé les fonctionnaires à reprendre le travail mardi pour que les investisseurs n’ « aient pas peur ».

Le porte-parole des syndicats Jean-Yves Abonga, a déclaré que l’information sera portée à la base avant « d’aviser ».

Sur la question des journaliers, l’un des points de revendication le ministre a demandé aux syndicats de faire parvenir la liste des agents à intégrer à la fonction publique.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction