Côte d’Ivoire: Pourquoi l’ex-ministre de la Défense Amani Michel a-t-il fini par lâcher Affi N’Guessan

Amani Michel annonce sa « démission » de la direction de la formation politique

Michel Amani, l’un des vice-présidents du Front populaire ivoirien « reconnu par l’État » (FPI, opposition), a annoncé mercredi sa démission de « tous les organes » de direction du parti, « pour avoir une autonomie suffisante », en vue « de rassembler les militants », divisés en raison d’une crise interne.


« J’ai démissionné de tous les organes pour avoir une autonomie suffisante pour rassembler les militants autour du FPI », a affirmé M. Amani, joint au téléphone par Alerte info.

Le parti de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, est confronté à une crise interne. Deux camps divisés entre pro-Affi et Pro-Sangaré, s’affrontent pour le contrôle du parti.

« Nous pouvons réussir ce rassemblement par des discussions », a-t-il estimé, ajoutant que « tant que nous ne sommes pas unis, nous ne pouvons rien réussir ».

Le président du principal parti de l’opposition Affi N’Guessan, qui pris a « pris acte » de la décision de Michel Amani « est resté dubitatif sur l’efficacité de la nouvelle stratégie » du vice-président, selon une note du parti, après un tête-à-tête entre les deux cadres.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction