Côte-d’Ivoire: L’assassinat du Muezzin de la Mosquée de Man en relation avec l’alerte «attaque terroriste» ?

L’ombre de Mokhtar Belmokhtar plane sur les menaces

L’information circule depuis le jeudi 16 mars 2017 sur le Net.


Selon la radio sénégalaise RFM (information démentie par la radio) et le site internet ivoirien Connectionivoirienne.net, qui citent respectivement une note du bureau du Pnud à Dakar et une autre des ambassades américaines en Côte-d’Ivoire et au Sénégal, «les Etats-Unis ont fait tomber une note d’alerte à leurs ressortissants qui vivent à Dakar et à Abidjan: Eviter les lieux touristiques et publics. Les américains auraient en leur possession des écoutes mentionnant des attaques terroristes dans les capitales du Sénégal et de la Côte (…) ».

On se souvient, la même source avait prévenu le 20 janvier 2016, la même menace terroriste dans les deux capitales. Le 13 mars 2016, la ville balnéaire de Grand Bassam en Côte d’Ivoire était l’objet d’attaque terroriste faisant 19 morts et de nombreux blessés. Une attaque revendiquée par Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe Al-Mourabitoune (signataires par le sang), alliés de Al-Quida au Maghreb (Aqmi).

Cette nouvelle alerte qui est tombée quelques jours après l’assassinat atroce du Muezzin de la grande mosquée de Man (ouest) par des inconnus et dont l’enquête n’a toujours pas révélé les circonstances, devrait être prise au sérieux pour éviter d’autres drames dans le pays.

Avec Philippe Kouhon à Paris

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction