Côte-d’Ivoire: Madame Gbagbo toujours absente, son procès renvoyé à lundi pour « réquisitoires et plaidoiries »

Par Lambert Kouamé

Le procès Simone Gbagbo, poursuivie pour « crimes de guerre et crimes contre l’humanité » qui avait repris mardi sans l’ex-Première dame ivoirienne et ses avocats commis d’office, a été renvoyé à lundi pour « les réquisitoires et plaidoiries ».

Après avoir fait remarquer l’absence de la défense au procureur, le juge Boiqui Kouadjo a assuré que l’ « audience continuera sans eux », avant de renvoyer l’audience à lundi « pour les réquisitoires et les plaidoiries » des avocats.


Mme Gbagbo ayant décidé « délibérément » de ne pas assister aux audiences, la Cour n’a pas nécessairement besoin de la présence de ses avocats pour continuer les débats, a ajouté M. Boiqui

Il a indiqué que la cour a « fait une faveur » en commettant des avocats d’office pour la défense de Simone Gbagbo, précisant qu’ »en matière pénale, l’avocat assiste son client, il ne le représente pas ».

Depuis le 30 novembre 2016 l’ex-Première dame ne s’est plus présentée aux audiences après le retrait de sa défense initialement constituée.

Mercredi, les avocats commis d’office ont quitté la salle d’audience après le rejet de leur demande de « reprise du procès », estimant que la Cour est « irrégulièrement constituée ».

Simone Gbagbo est jugée depuis le 31 mai 2016 pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis lors de la crise poste électorale de 2011 qui a fait plus de 3.000 morts.

L’ex-Première dame purge déjà une peine de 20 ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », prononcée en 2015.

Poursuivi pour les mêmes chefs d’accusation, le procès de son époux Laurent Gbagbo, se tient à la Cour pénale internationale, à la Haye.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction