Cache d’armes découverte à Bouaké en Côte-d’Ivoire: Le protocole de Soro convoqué par la gendarmerie

blank

Anselme BLAGNON

Cité dans une affaire de cache d’armes à Bouaké (Centre), Souleymane Kamaraté, dit « Soul to Soul », protocole de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne a été convoqué vendredi à la gendarmerie du Plateau (Centre des affaires d’Abidjan), a appris jeudi ALERTE INFO.

La gendarmerie a prié M.Kamaraté de se présenter à 10H00 (GMT et locale) au bureau de la section des recherches d’Abidjan muni de sa carte nationale d’identité.

Le 15 mai, la résidence du directeur de protocole de M. Soro a été pillée par des soldats à Bouaké (fief de l’ex-rébellion), alors que des tirs se faisaient entendre dans la ville.

Des photos de caisses d’armes vides exposées dans une habitation présentée comme la sienne, ont par la suite circulé sur les réseaux sociaux.

Au lendemain de la diffusion des images, le ministre délégué à la Défense, Alain Richard Donwahi, a annoncé la découverte d’une « cache d’armes dans une résidence » pendant le mouvement d’humeur des soldats qui réclamaient des primes impayées, évoquant une enquête en cours pour situer les responsabilités, déterminer leur « origine » et leur « propriétaire ».

Dans une vidéo publiée sur Twitter, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a dit avoir demandé à son directeur de protocole « de se mettre à la disposition des enquêteurs », marquant son « accord » pour la procédure.

M. Soro qui a soutenu que « chacun assumera sa responsabilité » a demandé « aux uns et aux autres de garder la sérénité ».

ABL
Alerte info/Connectionivoirienne.net

blank

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires