Les enseignants du privé laïc en Côte-d’Ivoire en « grève illimitée » à partir du 6 juin

Yaya ARIDJOUMA

Les enseignants du privé laïc en Côte d’Ivoire (SYNEPPLACI) ont annoncé samedi à Abidjan une « grève illimitée à partir du 6 juin » pour « exiger » du gouvernement ivoirien « le déblocage de (leurs) salaires ».

« Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, tous les travailleurs ont vu leurs salaires augmenter sauf les enseignants du privé. Nous attendons l’arrêté ministériel. S’il ne vient pas, nous irons en grève illimitée à partir du 6 juin « , a déclaré le secrétaire général national du syndicat, Oumar Camara, face à la presse, en marge d’une assemblée générale.


Selon M. Camara, les effets de la croissance économique de la Côte d’Ivoire doivent « être profitables à toutes les couches sociales « .

Le 18 avril, les enseignants du privé laïc avaient suspendu une grève à la « demande du gouvernement qui avait promis débloquer leurs salaires « .

Ils avaient, selon eux, obtenu du gouvernement une augmentation des salaires de 9% et la mise à jour de 2 barèmes.

Les enseignants du privé laïc se disent « à bout de patience, après avoir usé de toutes voies de négociation et de recours possibles » et menacent de « bloquer les examens à grand tirage », a poursuivi le secrétaire général national du syndicat.

Aussi, prévoient-ils, si rien n’est fait de « boycotter les jeux de la francophonie à travers des sit-in éclatés et une grève de faim ».

Le SYNEPPLACI a été crée en 1998 pour défendre les intérêts matériels et moraux des enseignants et des personnels non-enseignants du privé laïc de Côte d’Ivoire.

YAR

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction