L’Allemagne prépare un Plan Marshall pour l’Afrique

En 1945, la 2e guerre mondiale (1939-1945) prend fin. Sur le plan économique, l’Europe est exsangue. La population est décimée. Les infrastructures sont détruites et l’industrie est à l’arrêt. L’Europe a donc un besoin criant de liquidités pour financer sa reconstruction.

Le 5 juin 1947, le Secrétaire d’État américain, George Marshall, lance, en pleine guerre froide (lutte idéologique et d’influence entre les États-Unis d’Amérique et la Russie), le plan Marshall qui est un plan d’aide financière destiné à ‘’tous les pays qui le souhaitent’’, pour la reconstruction de l’Europe. Initialement appelé programme de rétablissement européen, c’est un programme américain de prêts accordés aux différents États de l’Europe pour aider à la reconstruction des villes et des installations bombardées lors de la 2e guerre mondiale.

D’un montant de 13 milliards de dollars (l’équivalent de 150 milliards d’euros aujourd’hui), il s’agissait de prêts, mais surtout de dons en nature et en argent. La Grande Bretagne qui en récupère 26% et la France 23% en sont les principaux bénéficiaires. C’est en 1949 que la République démocratique d’Allemagne (Rda) a rejoint les principaux bénéficiaires.

Vu aujourd’hui les nombreux défis auxquels l’Afrique est confrontée, le pays d’Angela Merkel estime qu’il faut un Plan Marshall pour l’Afrique. Pour l’Allemagne, ce Plan Marshall pour l’Afrique traduit sa ferme volonté de s’engager, avec succès, sur la voie de la paix et du développement dans la coopération entre l’Europe et l’Afrique. Car, pour elle, il est enfin temps d’apporter de nouvelles réponses aux nouveaux défis. Le pays d’Angela Merkel estime que l’époque de ‘’l’aide au développement’’ et des ‘’donateurs et bénéficiaires’’ est révolue et que l’Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires ‘’sur un pied d’égalité’’.


Ce plan Marshall veut apporter une réponse commune de tous les partenaires aux approches et structures africaines ; être une proposition européenne pour développer le continent dans une nouvelle dimension. Ce sera donc de nouvelles stratégies de coopération institutionnelle, ainsi que des politiques étrangères de développement commercial, économique, agricole, de sécurité, climatique, environnemental et migratoire ‘’concertées’’.

C’est pour asseoir un nouveau fondement que l’Union européenne œuvre actuellement à une nouvelle stratégie pour l’Afrique en élaborant un nouvel accord de partenariat pour remplacer l’Accord de Cotonou, décrié, de plus en plus par de nombreux États africains.

2017 a donc été décrétée année de l’Afrique en Allemagne et dans l’Union européenne dont elle assure la présidence. L’Afrique est la priorité thématique de la présidence allemande du G20. Ses thèmes prioritaires sont, entre autres, le commerce équitable, l’accroissement des investissements privés, du développement économique à partir de la base, de l’épanouissement entrepreneurial et surtout des emplois et du travail. L’objectif poursuivi étant une Afrique prospère et pacifique et dont le développement associe tous les Africains et qui progresse grâce à leurs potentiels.

Ce plan Marshall auquel croit fermement l’Allemagne ne part pas de zéro. Il s’adosse à l’Agenda 2063 de l’Union africaine (Ua), qui est ‘’une stratégie claire de développement durable et inclusive’’ du berceau de l’humanité. Dans cet Agenda, les hommes et femmes du continent souscrivent à la démocratie, à l’État de droit et aux réformes économiques. Ils reconnaissent qu’ils doivent créer de la valeur ajoutée dans leur pays, grâce à l’initiative propre et au développement économique, tout en luttant contre la corruption.

Le plan Marshall pour l’Afrique qui est un ‘’pacte pour l’avenir’’ avec ce continent, repose sur trois piliers majeurs: l’économie, le commerce et l’emploi ; la paix et la sécurité ; la démocratie et l’État de droit.

En tant que membre de l’Union européenne, la 1ère économie de l’Europe pense que l’expérience de l’intégration régionale et l’ouverture des marchés contribuent à la fois à la prospérité, la paix et la sécurité. C’est pourquoi elle entend appuyer les Etats africains dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063.

Elle entend discuter et développer les propositions du Plan Marshall avec les partenaires africains, les combiner avec des approches existantes et nouvelles au niveau de l’Ue au sommet du G20 en juillet prochain et au sommet Ue-Afrique en novembre 2017. L’Allemagne compte présenter les résultats de ses consultations comme ‘’Propositions concrètes pour décision’’.

‘’Nous mettons à profit l’année 2017, année de l’Afrique, comme point de départ pour un nouveau partenariat avec l’Afrique axé sur le long terme’’, soutient-on à Berlin.

SYLVAIN NAMOYA
envoyé spécial à Berlin (Allemagne)
Source: ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

10 commentaires sur “L’Allemagne prépare un Plan Marshall pour l’Afrique

  1. Plan Marshall vs Plan Angela Merkel

    Le premier d’un montant de 13 milliards de dollars (l’équivalent de 150 milliards d’euros aujourd’hui), il s’agissait de prêts, mais surtout de dons en nature et en argent. La Grande Bretagne qui en récupère 26% et la France 23% en sont les principaux bénéficiaires

    Le second pour l’Afrique
    « il est enfin temps d’apporter de nouvelles réponses aux nouveaux défis. Le pays d’Angela Merkel estime que l’époque de ‘’l’aide au développement’’ et des ‘’donateurs et bénéficiaires’’ est révolue et que l’Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires ‘’sur un pied d’égalité’’ !

    Africains …

    OUVREZ LES YEUX ET LES OREILLES

    CREEZ VOTRE MONNAIE !

    PRENEZ VOTRE DESTINÉE EN MAINS !

    CESSEZ UN JOUR CE DEFILE D’ALLÉGEANCE EN FRANCE !

  2. Comme toujours, les africains dorment profondement, jusqu’au jour, où on décide de leur venir en aide.
    La grande question est: EST-CE QUE C’EST GRATUIT?

  3. Toujours la sebille tendue de manière prompte
    Ensuite on évoquera notre dignité
    Pauvre Afrique !!!!!!!

  4. Entretemps, OUATTARA est allé se coucher devant MACRON !!!

    Imbécile !!

    Épilogue !!

  5. Non ce n’est pas ce qui a été dit dans les laboratoires malachistes rancunier à la sauce gorette sur cette rencontre à Paris.
    Sinon il nous a été conté que Mr OUATTARA a été convoqué de toute urgence par Mr Macron pour lui tirer les oreilles sur la dictature ambiante et la mauvaise gestion de la mutinerie(selon la boule de cristal).

    Vraiment à chacun sa lorgnette !!!

  6. Les européens ont trouvé là un moyens pour contrecarrer les chinois sur le continent africain à coût de capitaux massif et de moyen de pression.

  7. La gorette @ dabakulus essaye de monter plus haut que ça, Je t ai connu meilleur que ca .
    Mais t inquiète on va créer notre MIR
    Ou le DASEKA

  8. « Notre » MIR, « votre » MIR ….

    Tant que vous n’aurez aucune approche républicaine, vous vous planterez, exactement comme pour « votre » armée et « votre » justice !!

    Si c’est comme cela que les gens d’en haut pensent, on comprend pourquoi le pays est devenu ingouvernable.

    Pour le moment, ce qui nous fait rire, c’est de voir des balafrés développer des thèses dites pro GBAGBO et militer pour elles au point de finalement sonner comme des pro GBAGBO, quand le régent, paradoxalement, est allé se coucher devant le nouveau roi français, à qui il rendra désormais compte, un roi qui n’est pas du tout la naissance d’une MIR de balafrés !!

    Quand on disait tantôt « candidat de l’étranger », il y en avait ici qui se rebiffaient !!

    Accordez donc vos violons

    Imbéciles !!

    Épilogue !!

  9. quand le régent, paradoxalement, est allé se coucher devant le nouveau roi français, à qui il rendra désormais compte, un roi qui n’est pas du tout la naissance d’une MIR de balafrés

    Un régent qui n a pas encore donné un avion et des milliards pour aller faire libérer des otages betés en Syrie.

    Qui n as pas financé la campagne de Jacou le croquant.

    La liste est exhaustive…..

  10. il faut sauver le soldat @quoi.

    @quoi

    vous êtes plus haut que ce que vous voulez paraître.

    Si vous avez un ami français, qui vous respecte et qui vous prend au sérieux, il vous dira bien des choses sur votre façon de voir les relations franco africaines.

    Ces débat de gor et autre, laissez ça à eux! faites comme wara posez des problèmes de fonds et des analyses d’intellectuels: c’est plus porteur pour votre cause que ces choses qui ne vous ressemblent pas!

    Quel président dans ce monde élu va se battre pour un autre pays ci ne n’est un président africain?

    déportez vous vers l’asie, nos collisters de la misère en 1960, allez apprendre sur leur façon de progresser: si n’est pas papa Macron qui veut notre bien en nous vendant un métro dix fois plus cher qu’un autre, c’est maman Merckel qu’on va exhiber.

    Quand est ce que l’ivoirien va regarder le monde dans sa globalité et se choisir des partenaires français ou pas au mieux offrant?

    en 2017 voir des intellectuels ivoiriens faire des joies immenses pour une réception dominicale d’une demi heure en France, c’est vraiment honteux.

    Toi tu attends Macron pour qu’il te dise si oui ou non la mutinerie est mal gérée? distribuer des milliards à des soldats pour un motif à géométrie variable, il faut que macron te dise que c’est pas bon pour que tu le saches?

    Heureusement que pendant ce temps le pdci aiguise sa machette.

    par exemple confier ce genre de nègrerie à @didiga.

Comments are closed.