Marche annoncée le 17 juin en Côte d’Ivoire – Affi obtient le soutien de partis et d’associations d’agrobusiness

blank

‘’La marche annoncée aura effectivement lieu’’, a martelé Pascal Affi N’guessan ce mercredi 14 juin 2017 en conférence de presse au siège de son parti à Attoban. Il avait à ses côtés ses alliés de l’Alliance des Forces Démocratiques (Afd). Mais dans l’élan de la manifestation programmée ce weekend, c’est avec joie qu’il a lui-même annoncé à la fin de son propos liminaire la présence dans la salle du président du Front national démocratique et réformiste (Fndr), le comptable Didier Brou et le président d’une association des souscripteurs de l’agrobusiness en lutte avec le pouvoir pour le remboursement de leurs capitaux investis dans des entreprises censées rentabiliser lesdits investissements depuis 2012.

Salvador Irié, au nom des souscripteurs qu’il représente s’est dit favorable à cette action initiée par Affi N’guessan. Il espère que cette marche dite citoyenne va faire bouger les lignes en leur faveur. « Nous avons marché le 3 janvier et le 2 février. Nous avons été gazés. C’est l’occasion de profiter pour manifester notre mécontentement. J’appelle tous les souscripteurs d’agrobusiness à participer à cette marche. Nous avons assez murmuré, sortons de nos salons pour dire non à cette souffrance et à la méchanceté. C’est notre argent qu’ils veulent nous prendre. Ce n’est plus une question de Rdr et de Fpi, venons à cette marche ! », a-t-il lancé.

Les souscripteurs de l’agrobusiness sont estimés à 36 mille, selon les chiffres du gouvernement, à plus de 66 mille, selon les associations de souscripteurs. Il y a un peu plus d’une semaine, le gouvernement avait rassuré les banques au terme d’un accord conclu avec l’administrateur séquestre. Depuis, les choses trainent et l’argent tarde à être versé. De quoi accentuer la colère des souscripteurs qui trouvent en la « marche de la colère » une sorte d’exutoire de leurs récriminations.

Didier Brou du Fndr a dit être d’accord avec les motivations de cette marche. « Il ne s’agit pas de l’intérêt d’un parti politique mais de l’intérêt des Ivoiriens. En tant que Fndr nous ne pouvons être en marge. C’est l’occasion pour nous d’être aux côtés des populations », lance-t-il.

Affi N’guessan a une fois de plus fait remarquer qu’il ne s’agit pas d’une action partisane mais d’une manifestation citoyenne qui donne le devoir à chaque ivoirien de dire qu’il n’est pas d’accord avec la gouvernance actuelle. Il a rassuré que toutes les démarches nécessaires ont été faites et qu’il n’attend plus que les forces de sécurité soient déployées pour la sécurisation et l’encadrement des manifestants aux premières heures de ce samedi.

Debailly à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

 

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

7 commentaires sur “Marche annoncée le 17 juin en Côte d’Ivoire – Affi obtient le soutien de partis et d’associations d’agrobusiness

  1. Ce coup-ci Affi aura perdu toute crédibilité (s’il en avait encore) : non assuré du soutien du FPI originel et de toute la mouvance pro-Gbagbo, il ne lui reste plus qu’à faire feu de tout bois et s’accrocher comme un noyé aux floués de l’Agro Business. Et dire que cet individu affichait un ancrage républicain en échangeant des accolades en soutien à un Ouattara éprouvé il y a peu. Cela devient, je l’espère, clair pour ses rares soutiens que l’individu est près à tout pour exister dans le marigot politique. Comme appeler à arrêter ses compagnons de lutte pour des motifs infondés et les garder au cachot dans le dénuement et la maladie. Tout ça, pour rester au commandes de son FPAffi et épargner ma taule à sa dulcinée.

    Mais en quelle langue encore faut-il expliquer aux gens que l’Agro Business de Yapi et consort est une arnaque, un Ponzi découvert avant l’atteinte de sa masse critique où il s’écroulerait ? Bon, qu’ils aillent donc marcher avec Affi sous la pluie si le cœur leur en dit, en singeant Gene Kelly, mais surtout qu’ils n’oublient pas cet accessoire indispensable pour interpréter Singin’ in the Rain : le parapluie.

  2. FAUTE DE GRIVES, ON SE CONTENTE DE MERLES !

    Eh oui ! Pour marcher, il faut des marcheurs. Professionnels de préférence.

    Mais voilà qu’à défaut d’avoir sous sa coupe, le grand réservoir naturel à qui il suffit de deux ou trois funérailles a Ficayo à Yop ou de deux meetings à la Place Inch`allah (Koumassi), pour se donner le mot, Affi doit compter sur d’autres tribus alliées. Dans sa bataille de légitimité. Pour donner le change à la fête d’Akoure organisée par la dissidence interne. Les «Gbagbo ou rien», la frange dissidente du Front populaire ivoirien (FPI), ont tenu leur meeting à Akouré avec dit-on près de 5 000 personnes. Et le leader maximo Aboudrame SANGARE y a fait un discours digne d’un nouveau Fidel Alejandro Castro Ruz. Regaillardi au Viagra du combat politique de gardien du temple !

    Le voici au pied du mur notre ami Affi. Obligé de ratisser large pour réunir au moins 5 000 marcheurs ! Objectif 5001 marcheurs Samedi !

    Au lendemain de la 21eme nuit de Ramadan. Chiffre impair. Nuit précieuse d’adoration et de prières ferventes des musulmans. Et donc Samedi de repos mérité !

    Affi a jeté son dévolu sur les victimes d’agrobusiness. Pour ne pas être la risée des autres !

    Mauvais ou bonne prise ? Le plus urgent c’est l’objectif de la quantité. On veut des porteurs de pancartes. Même si les messages hétéroclites feront toujours désordre en termes de capital et bénéfice de cette marche, a l’heure du bilan.

    Les agrobusinessmen a coup sûr feront plus de bruit que les alliés de salon, experts en déclarations adressées aux rédactions mais peu visibles sur le terrain. Qui ne savent pas deja comment réagir à la donne subite et non planifiée de la candidature de l’homme pressé ! Ces alliés de peu de poids, toujours pris de court !

    On fera donc avec ces vaillantes victimes.

    Un troupeau de chèvres qui donnent du lait n’est-il pas plus utile qu’une grosse vache stérile ? Fut-elle celle qui donne de la voix dans le troupeau ?

    Faute de grives, on mange ailleurs des merles !

    Des merles et non des merdes ! Nuance….

  3. AU SOIR DU 17 ,JUIN !

    Ainsi Affi « n’attend plus que les forces de sécurité soient déployées pour la sécurisation et l’encadrement des manifestants aux premières heures de ce samedi. »

    A cette marche où les victimes d’agrobusinness sont les invités d’honneur !

    On imagine que le terreau sera encore fertile pour un encadrement serré ! Et pour cause.

    Au soir du 17 Juin 2017, Affi pourra TOUJOURS se défouler à peu de frais sur la Police et le Ministère de l’intérieur et de la sécurité !

    HAMEF qui interdit et autorise les manifestations des autres sans base légale.

    HAMED qui reste indifférent quand l’administration a Guiglo rend les honneurs à Abou le fauteur de troubles dans la maison bleue.

    Jamais il ne s’en voudra d’avoir solliciter des partenaires prêts à tout incendier pour des RSI OU RIEN ! Pour eux, GOR ce n’est pas leur devise ! Mais toute alliance est bienvenue. Ils ne seront pas responsables des dérivés de Samedi. Ils n’ont rempli aucun’ document d’obligations contractuelles pour la marche ! Cette fois ce sera une affaire Affi-Hamed ! Et non un deal qui tourne mal avec Yapi.

  4. @wara

    Ai-je entendu “Objectif 5001 marcheurs Samedi !” ? (Rires) Oui, il faut s’attendre à la bataille des chiffres au soir du Samedi. En tout cas nous saurons tous si 5000 est supérieur a 5001 ou l’inverse. Dans l’univers de ces deux groupes FPI, on n’en n’est jamais moins sûr, n’est-ce pas ? Il est incroyablement dommage et absurde que le chiffre CINQ (petits) MILLE soit devenu le standard pour un parti qui existe depuis au moins 30 ans et a exercé le pouvoir d’Etat pendant 10 longues années. Mais apparemment le leitmotiv dans ce parti d’apprenti-érudits, c’est “périr ensemble” plutôt que “prospérer ensemble”.

    A chacun sa calculatrice donc pour le comptage et décompte du Samedi.

  5. Entre autres, les articles concernant notre chère OPPOSITION en Eburnie se font de plus en plus rares sur ConnectionIvoirienne dont la ligne est bien connue. Je me demande bien pourquoi ? C’est bien compréhensible. En effet, le « grâce » mâtineur en chef, auto-proclamé majoritaire dans ce pays est retourne dans son lit douillet. Motus et bouche cousue donc. Aucun pouvoir sur cette terre ne pouvait rêver d’une opposition aussi nulle dans un pays. Ouattara vous doit un grand merci, un grand « moh » ou « mô ». Pauvre opposition inconséquente (et inutile).

    Apparemment, les effets du Viagra sont passés. Peut-être qu’il faut lui procurer du Cialis ? Mais faisons attention au mélange ainsi qu’au dosage de peur que cela ne lui soit fatal. Quelqu’un peut-il demander des comptes ou un bilan au chef auto-proclamé de l’opposition ?

  6. « Quelqu’un peut-il demander des comptes ou un bilan au chef auto-proclamé de l’opposition ? »
    Huuuum frère @Peace one one qui pourra dans cette faune ou flore des Gors se poser la bonne question sur leur aventure ambiguë.Non ils ne bougeront jamais leurs fesses tellement occupés à consoler les caprices gériatriques du patriarche SANGUI FROID.
    Qui va se faire traiter de traitre?

    À chacun sa lorgnette !!!

Comments are closed.