Côte-d’Ivoire: La cérémonie des « 10 ans de l’attentat contre l’avion de Soro » interdite à Bouaké, délocalisée à Bingerville

La cérémonie a été simplement interdite par le Préfet de Bouaké pour risques potentiels de troubles à l’ordre. Du côté de la préfecture, l’on affirme que la situation reste «précaire à Bouaké» après les diverses mutineries qui ont récemment secoué la ville.

La cérémonie commémorative de l’attentat manqué contre Guillaume Soro en juin 2007 prévue pour se tenir à Bouaké jeudi prochain, a été délocalisée à Bingerville au même jour.


Siratigui Konaté dans un communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction, ne donne aucune raison expliquant la délocalisation de la manifestation.

Le président de l’amicale des victimes de l’attentat présente ses excuses aux populations « Bouakéennes » pour les désagréments que ce changement de lieu qui, serait selon lui, indépendant de sa volonté, auraient causés.

Guillaume Soro et ses collaborateurs avaient été victimes d’un attentat le 29 juin 2007, alors qu’ils se rendaient à Bouaké pour le lancement des audiences foraines.

Dix ans après, les résultats de l’enquête afin d’identifier les auteurs de cette attaque sont toujours attendus.

Koaci

 

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: La cérémonie des « 10 ans de l’attentat contre l’avion de Soro » interdite à Bouaké, délocalisée à Bingerville

  1. « Dix ans après, les résultats de l’enquête afin d’identifier les auteurs de cette attaque sont toujours attendus.”

    1, 2, 3, 4,…, 8, 9, 10 longues années. N’avons-nous pas affaire un “cold case” ? N’y a t-il pas un délai de prescription pour ce genre d’enquête ? Mais bon !??!

  2. Ah, Soro, il adore les actions sporadiques pour rappeler à tous qu’il est bien vivant aussi bien physiquement que politiquement. Il veut certainement démontrer au peuple que LUI aussi Bogota a souffert dans cette crise.

    Le chanteur a dit « vas-y molo ! » Nous l’avons toujours dit tu as un « homework » à achever avant toute chose. Le fantasme du SoCron, ne le laisse pas prospérer, et n’écoute pas les brouteurs politiques autour et leurs tohu bohu. RealPolitik, remember ?

    Nous, on observe so-le-ment !

Comments are closed.