11 accords bilatéraux signés à la 6ème conférence du Traité d’amitié ivoiro-burkinabè

 

Bernard BOUGOUM

La Côte d’Ivoire et le Burkina ont signé mardi à Ouagadougou onze accords bilatéraux dans les domaines de la diplomatie, sécurité, défense, énergie, commerce et les infrastructures routières et ferroviaires entre autres, au terme de la sixième conférence du Traité ‘Amitié et de Coopération entre les deux pays, a constaté un journaliste de ALERTE INFO.

La signature de ces accords est intervenue après une semaine de travaux entre les experts des deux pays et les gouvernements ivoirien et burkinabè qui ont souhaité « aller plus vite dans la mise en œuvre des engagements » depuis la création du TAC en 2008.

Parmi ces accords, il y a celui concernant le projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou dont le « démarrage des travaux de la section Yamoussoukro-Tiébissou et l’achèvement des études sur la section Tiébissou-Bouaké » ont été salués par les deux pays.

Les deux gouvernements ont annoncé des « négociations en cours avec des partenaires privés pour le démarrage des travaux » de l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro et le tronçon Ouagadougou-Koudougou (Centre-ouest burkinabè).

Les deux Etats ont également recommandé aux structures en charge de la gestion des hydrocarbures au Burkina et en Côte d’Ivoire de poursuivre leurs concertations pour un meilleur approvisionnement du Burkina en produits pétroliers.

La conférence s’est aussi félicitée de l’aboutissement des « négociations avec le groupe Bolloré pour la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya évaluée à 400 millions d’euros, soit environ 262 milliards FCFA.

A cet effet la Côte d’Ivoire et le Burkina ont signé un accord avec la société SITARAIL qui devra démarrer les travaux le 15 septembre 2017.

Le prochain TAC est prévu en juillet 2018 à Yamoussoukro.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

NOTE D’INFORMATION N° 1234 du 18 juillet 2017

Le Chef de l’Etat a co-présidé un Conseil conjoint des ministres, à Ouagadougou, dans le cadre de la 6 ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a coprésidé, avec le Président Roch Marc Christian KABORE, un Conseil conjoint des ministres, ce mardi 18 juillet 2017, à Ouagadougou, dans le cadre de la 6 ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (TAC VI).

Au terme de ce Conseil Conjoint des Ministres, un Communiqué a été lu par le Ministre Burkinabè des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, Monsieur Alpha BARRY, qui avait à ses côtés le Ministre Ivoirien des Affaires Etrangères, Monsieur Marcel AMON-TANOH. Ce communiqué souligne qu’au cours du Sommet, les Présidents Alassane OUATTARA et Roch Marc Christian KABORE ont échangé sur la situation de leurs pays respectifs et ont examiné les points inscrits à l’ordre du jour.

Ils ont également fait l’évaluation de la mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la cinquième Conférence, tenue à Yamoussoukro, le 29 juillet 2016 et se sont félicités des progrès notables enregistrés dans leur mise en œuvre. Le Conseil a également abordé les sujets relatifs à la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou ; le projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan – Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao ; l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en énergie électrique et en hydrocarbures par la Côte d’Ivoire ; l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme de facilitation du commerce, du transit et du transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou ; la lutte contre la traite transfrontalière des enfants ; la matérialisation de la frontière Burkina Faso – Côte d’Ivoire ; l’occupation illégale des réserves et parcs nationaux, des forêts classées et des forêts du domaine rural, et plus particulièrement du Parc National du Mont Péko. De même, le Conseil s’est penché sur les questions de la promotion de la femme et de la jeunesse ; du renforcement du cadre juridique de la coopération bilatérale ; les questions sous-régionales et internationales, avec notamment la recrudescence des foyers de tensions à travers le continent, et ont souligné l’impérieuse nécessité d’œuvrer sans relâche à la préservation et à la consolidation de la paix, de la liberté, de la démocratie et de la sécurité dans leurs pays et en Afrique. Le Communiqué conjoint souligne également qu’à l’issue des travaux, la Conférence a adopté le rapport du Conseil Conjoint de Gouvernement et les deux Chefs d’Etat se sont félicités des résultats obtenus et ont exprimé leur satisfaction quant à l’atmosphère cordiale et fraternelle qui a marqué le déroulement de la Conférence.

Enfin, le Conseil a informé que la 7 ème Conférence au Sommet des Chefs d’Etat du Traité d’Amitié et de Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, se tiendra en juillet 2018 à Yamoussoukro.

Au cours de la cérémonie de clôture qui s’en est suivie, onze (11) accords de coopération ont été signés et qui concernent les domaines de la défense, la sécurité et les renseignements, la promotion de la femme et de la jeune fille, l’insertion des jeunes, les infrastructures routières, les énergies électriques et le transport ferroviaire.

Intervenant à la suite de cette signature d’accords, le Président de la République a dit sa satisfaction quant à la qualité des travaux et de l’état d’avancement des engagements pris lors des précédents Sommets. Il a souligné que ces résultats montrent la volonté des deux pays parvenir à une coopération bénéfique pour leurs populations. Il a marqué l’engagement total de la Côte d’Ivoire quant à la mise en œuvre concrète des engagements pris, afin que les populations voient de manière concrète les résultats.

Le Chef de l’Etat a conclu pour dire que les gouvernements ivoirien et burkinabè doivent redoubler d’efforts pour offrir un cadre de bien-être aux populations des deux Etats ; avant de donner rendez-vous au Président Roch Marc Christian KABORE et aux membres du gouvernement burkinabè en juillet 2018 à Yamoussoukro. Quant au Président du Faso, il a affirmé que ce Sommet a été une excellente plateforme pour explorer et défricher de nouveaux domaines de coopération, démontrant à souhait la volonté commune des deux Chefs d’Etat d’aller toujours plus loin pour mieux servir les intérêts de leurs populations respectives.

Il a ajouté qu’une des grandes satisfactions au sortir de cette rencontre , est de noter qu’aujourd’hui comme hier, la ferme détermination et l’engagement des deux pays à travailler ensemble et en parfaite symbiose, sont plus que jamais intactes. Pour terminer, il a adressé des vœux de succès au Chef de l’Etat pour les 8 ème Jeux de la Francophonie qui s’ouvrent le Vendredi 21 juillet prochain, à Abidjan, et pour le Sommet Afrique-Europe, prévu dans le mois de novembre 2017. Le Chef de l’Etat a quitté Ouagadougou pour Abidjan, en milieu d’après-midi, au terme de cette 6 ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

SERVICE PRESSE DE LA PRESIDENCE

Author: La Rédaction

13 commentaires sur “11 accords bilatéraux signés à la 6ème conférence du Traité d’amitié ivoiro-burkinabè

  1. Voilà ce que nous attendons du panafricanisme:la convergence des intelligences pour un développement économique,culturel et humain de notre sous-région et voir de notre continent.
    Maintenant ceux là qui vivent de la charogne apocalyptique à travers leur manchin messianique attendront encore.
    Et il se dit même que le différent Pétrolier aux larges des côtes voisines entre la Côte D ´Ivoire et le Ghana est en voie d’un règlement diplomatique dans partenariat gagnant pour le bonheur des deux nations.
    Vive l’Afrique de l’Ouest pour la prospérité des peuples de la nation.

    À chacun sa lorgnette !!!

  2. « et il se dit même que le différent Pétrolier aux larges des côtes voisines entre la Côte D ´Ivoire et le Ghana est en voie d’un règlement diplomatique dans partenariat gagnant pour le bonheur des deux nations. »

    Comme si cela n’était pas avant que la crapule OUATTARA remette tout en cause pour raire plaisir à Total !!

    On fait un tour pour en revenir au même point !!

    Tchrrr…

    Vive l’Afrique de l’Ouest pour la prospérité des peuples de la nation et pour le respect de ce que nous sommes !!

    the Dabakala rules !!

  3. Ami perso

    Encore une tentative de falsification de l’histoire.

    Depuis Houphouet Bedie Guei Gbagbo il n’y a qu’un seul président qui a introduit les francais dans le pétrole ivoirien en octroyant un bloc pétrolier entre les deux tours d’une élection présidentielle….à. TOTAL

    Ce satrape se présentait pourtant Comme un africaniste (faut il rire ou ) qui luttait disait-il contre la Francafrique… avant lui les français n’avaient pas accès au pétrole ivoirien..
    Alors de qui s’agit-il ?

    Saabe

  4. @man…

    Où voyez vous que j’aurais introduit ici une « falsification de l’histoire » ?

    ET DANS VOTRE VOLONTE DE VOULOIR ME CONTREDIRE, AU CONTRAIRE, VOUS RENFORCEZ MON ARGUMENTAIRE !!

    C’est justement TOTAL qui fait pression sur ce gouvernement. C’est aussi lui qui aura fait pression sur GBAGBO LAURENT à travers l’état français, et à coté de TOTAL, de nombreuses autres sociétés françaises (BOUYGUES).

    On sait tous très bien en quoi consistaient la crise ivoirienne et le rôle de tous les acteurs dans ce contexte.

    Je ne vous donnerai donc ici aucune documentation concernant les lobby d’affaire de pression sur GBAGBO LAURENT, encore moins sur OUATTARA une fois au pouvoir, en relation avec le pétrole frontalier !!

    Mais si vous voulez vous faire plaisir à vous déverser dans de la contradiction puérile, faites le !!

    En ces jours, OUATTARA vit une situation tout autant comparable à celle de GBAGBO LAURENT !!

    C’est un fait !!

    Quant à attribuer sous la pression des marchés donné à des sociétés étrangères occidentales, cela n’a absolument rien a voir avec de l’africanisme ou la lutte contre le francafrique (qui est un concept qui est tout autre et qui vous échappe, si je ne base sur ce que vous écrivez). @pisse parlait ici de Realpolitik, en voilà !!

    Si GBAGBO a agit comme il l’a fait, c’est bien parce qu’il subissait des pressions, tout comme OUATTARA en subi en ces jours !!

    Un ivoirien qui se respecte devrait se sentir concerné et dépité, au lieu de tirer sur GBAGBO tout en adoubant OUATTARA qui fait pire que GBAGBO en terme de applat-ventrisme !!

    Soyez rationnel et intègre et vous vous porterez mieux !!

    Le réflexe de critique de faction vous rend ridicule, surtout quand on est dans des situations propres à TOUS les régents, subissant la pression d’état en prédation sur la Cote d’Ivoire !!

    Il y a un intérêt commun, et il y a l’intérêt partisan.

    Il y a les causes communes et les causes partisanes.

    Sacrifier sous la pression les avoir d’états pour obtenir une liberté nationale impacte les intérêts communs.

    Il aurait été donc ici mieux pour vous de prendre un peu de recul et d’analyser, au lieu de déverser instinctivement votre sauce habituelle, reformatée, de faction, toujours dans le but de blesser au lieu d’argumenter !!

    The Dabakala rules !!

  5. Mon suiveur ne peut s’empêcher de nous appeler en renfort. Oui, tu apprends quelque chose finalement. Vous avez dit RealPolitik ? Oh …la…la… Sacré @Peace101/011, qu’il a traumatisé cet idiot congénitale…oh la la…Ça va aller @aigri-kala…Y’a pas de mal à être pro-Peace101/011….

    Allezzzz…. Porte-parole du front des pisseurs…vas-yyyyyyy pisse encore tout ce qui te reste dans cette vessie usée.

    Clown !

  6. Ami perso

    Comme toujours beaucoup de verbiage creux d’attaques ad hominem et ad personae

    On va les évacuer rapidement avant de rentrer dans le vif du sujet…

    Tu es tellement obnubilé voire focalisé comme hypnotisé à voir de la contradiction partout que Tout ce qu’on dit qui ne va pas dans ton sens stricto sensus est une contradiction…Ton esprit étroit et vainement haineux ne te dit jamais que ça peut être une autre facette de l’histoire une facette que tu passes sous silence et qu’il faille relever

    Ta définition que tu me prêtes de l’africanisme me confirme que chez vous autres le remplissage est plus important que le contenu…Relis le point où en fait je souligne la contradiction entre le soi-disant africanisme affiché par notte Koudou national et sa braderie à grande échelle de pas mal d’intérêts ivoiriens
    Le terminal de vridi
    Le renouvellement sans ajouter ni retirer une virgule de la concession pendant N ans de Bouygues sur l’eau et l’électricité
    Etc.. liste non exhaustive pendant qu’on réunit de pauvres hères qui n’y comprennent rien dans de grande messes metaphysico-messianiques pour se jouer les neo-defenseurs des africains….Alors que comme dit @salam ( paix en arabe) il y a la Realpolitik…
    Que de démagogie….
    Donc c’est plutôt toi qui dois cesser de voir tous mes écrits en opposition de factions…Tu en es même pour te soulager à dire que dans l’aplaventrisme le PRado fait pire que Koudou Laurent….Ah bon ? Rien que ça ? C’était ça le but ? Après s’être présenté comme le preux chevalier de l’africanisme On avait pensé que Comme Chavez ou le sandiniste Ortega( au premier mandat uniquement) ou l’iranien Hassan Rohani on tirerait d’autre gloriole que dire qu’on fait moins que le PRado…Lui au moins s’aplatit en silence sans jouer les D’Artagnan ni le mousquetaire pour ensuite aller abrutir ses partisans en parlant d’une lutte qu’il ne mène pas….escroquerie morale vous avez dit ?
    À chacun sa lorgnette mais surtout à chacun ses valeurs…

    Un point sur lequel je suis d’accord c’est que Gbagbo a subi les pires pressions par le lobby affairiste français…Le nier revient à dire qu’on vit sur une autre planète…Mais tous les présidents ivoiriens en subissent et non des moindres…Tu penses que le PRADO n’en subit pas ? Comment les français ont « récupéré » le métro d’Abidjan qui au départ etait sud-coréen ( des missions techniques ont même été effectuées Là-bas, je peux en parler) avant de devenir « marocain » lors des mutineries récentes pour devenir définitivement français…
    Sur ce point de la présence envahissante de la France chez nous…Nous sommes même si tu penses le contraire sur la même longueur d’onde…Elle ne me plaît pas plus qu’à toi mais les présidents ivoiriens savent TOUS GBAGBO Y COMPRIS ce qu’ils doivent à cette France par rapport à leur arrivée sur le fauteuil..À partir de ce moment peuvent ils s’affranchir ? Mission délicate qui réclame comme lors du démantèlement de l’apartheid « la politique des petits pas » et non les grandes déclarations devant des ouailles en quasi-état de lévitation….Voila où commence ma divergence sur ce point avec la politique de Gbagbo…
    Tu as parlé du PRADO ( avec tes termes habituels et Ton « amour » des savaneux – On est habitué ) en occultant la contribution de Gbagbo…J’ai juste tenu à la mettre en lumière parce que tu as « oublié  » d’en parler

    Té ande

  7. Oui, on ignorera donc les invectives diverses et on attaquera votre verbiage creux et sans saveur (oui, vous en faites, même s’il est évident que vous ne le reconnaitrez pas !!)

    Vous nommez vous même une thèse de façon autonome et vous la développez !!

    Dans quels propos GBAGBO LAURENT se serait décrit comme panafricaniste ou pourfendeur de la Franceafrique.

    S’il faut parler de GBAGBO LAURENT, ses propos son bien clairs concernant la question : il doit beaucoup à la France, y a vécu et connu de nombreux amis, dont son ex femme. Il en veut à la politique française, aux présidents qui étaient en activité sous son mandat, mais pas à la France. Il y compte de nombreux alliés diplomatiques.

    GBAGBO LAURENT aura donc accordé de nombreux contrats à la France (on ne peut dire ici bradé !! SI vous voulez voir ce que l’on appelle brader, voyez plutôt la concession d’exploitation du pont BEDIE, sur 30 ans, péage à l’appui !!)

    Mais le but de GBAGBO était bien d’introduire de nombreux autres pays dans l’activité économique de ce pays, dont la chine (immobilier d’état), l’inde (transport et transfert de technologie), le Canada (prospection pétrolière), etc. Et c’est justement à ce moment que les problèmes de GBAGBO ont commencé !!

    C’est cela le fait !!

    Cette thèse baveuse RDR de panafricanisme de GBAGBO LAURENT a été longtemps véhiculée sur ce site et sur d’autres sites RDR et à chaque fois, les pro GBAGBO se sont retrouvés en train de vouloir défendre des positions qui n’ont jamais été soutenues par GBAGBO LAURENT.

    Quant à BLE GOUDE, qui a sa propre ligne politique concernant ce point, oui, on pourrait lui tirer dessus si on veut, mais la position de GBAGBO est bien différente. Je crois qu’avec un peu plus d’intelligence, vous auriez pu distinguer la différence de perception sur la France et les relations ivoiro-francaise, entre GBAGBO LAURENT et BLE GOUDE.

    Quant à l’amour que je manifesterais pour OUATTARA, il est évident qu’il est proportionnel à celui que vous manifestez pour GBAGBO LAURENT !!

    Quant au reste de vos assertions, je les fous à la poubelle !! Et ce qui est, c’est que votre volonté de faire de moi un falsificateur de l’histoire, ne prospérera pas !! C’était cela le point et le départ de ma réaction !!

    The Dabakala rules !!

  8. De quel propos Gbagbo se serait…..

    Mais ils fusionnent et foisonnent à satiété prends le dernier congrès du Cojep et le premier rassemblement après la signature des accords de Marcoussis…
    C’est vrai que dans cette faction on oublie vite Tout ce qui est dérangeant…

    Dans ce cas précis c’est toi qui est totalement dépourvu d’intelligence si tu penses être crédible Quand tu veux me faire croire à une différence entre les actions et dires de Gbape et de Koudou

    Gbape n’était que le fou du roi qui disait tout haut ce que la fonction présidentielle interdisait à notre Koudou national de dire…rien de plus…Son emprisonnement « concomitant » en est une preuve indiscutable..

    Exemple simple
    Koudou signe les accords de Marcoussis et de Kleber et pendant ce temps SOUS COUVRE-FEU Gbape
    mobilise les « populations ivoiriennes » pour qu’elles manifestent contre cet accord….Voys avez dit différence entre Gbape et son mentor ? Escroquerie morale et encore ( La nième) tentative de falsification de l’histoire ivoirienne…La position de Gbagbo est bien différente…Si ce n’était pas dramatique on en rirait…
    Concédé Mais pas bradé ? Ah bon Quand on vend quelque chose à 40% de sa valeur nominale ( source World bank) ce n’est pas bradé?
    Quand on renouvelle dans les années 2000 une convention avec Bouyghes au tarifs en vigueur plus de dix ans auparavant ce n’est pas bradé ? Négationnistme et révisionnisme quand ça nous tient…

    Quant à mon amour pour Koudou encore et comme toujours Tu te plantes… J’ai été membre du FPI un membre actif malgré les dangers et mon âge de l’époque…sous section liberté de l’ambassadeur Ayoman…Donc si j’étais rempli de haine Comme toi je n’aurais pas pris fait et cause pour Gbagbo à l’époque
    Mais Tu peux foutre ça à la poubelle ou même ailleurs c’est ton corps c’est ton âme tu en disposes Comme Tu l’entends…

    Saabe

  9. “Oui, on ignorera donc les invectives diverses et on attaquera votre verbiage creux et sans saveur (oui, vous en faites, même s’il est évident que vous ne le reconnaitrez pas !!)”…

    Voilà toujours dans la manœuvre dilatoire. Quand leurs arguments rabibochés sont jetés à bas ou rendus boîteux, il court s’agripper comme un pauvre idiot derrière: « Oh, non, niff, niff, tu m’as insulté, je vais téter chez maman. » Quand cela ne suffit pas, ils appellent les régents au secours pour censurer. Vraiment, n’est-ce-pas cela la définition du terme RIGOLO inventé par Gbagbo.

    Ceci dit, le @dumb-kala s’essaie de plus en plus à l’anglais. Encore, les effets de son obsession du gars-là appelé @Peace101/011. Oh…la..la… Les effets de ce dernier sont vraiment profonds sur @dumb-kala.

    Yeah @dumb-kala, you have “rules”. Very dumb “rules” indeed that got your fictitious (and fictional) business ransacked. Oh, did I say it out loud! (LOL)

    Let’s goooooooo…jump…jumpppp….higher…lil’ dumb puppy and follow me…!!!

    How can such a dumb man baby pretend to have run a business? I wonder!

  10. @Peace

    Please be sure to pronounce  » té @ dum-kala roulôssô » in bhété !!!

    té ande (« The End » in bhété language)

  11. @shalom ( paix en hébreu)

    Thanks bro but according to me you’re doing a greater job on my « homie  » ‘s mind
    You’re the man…and definitivly you’re my nigger…I dare saying
    Before you start showing here some of those were regarding themselves as « role model  » or « white dove » …Fortunately you are now balancing the threat and we learn a lot from you…keep going on bro….You never show yourself as a weak man or a sissy (lol) and you are always willy to argue with these so-called role models…I guess english is becoming an alternate language over here…lol
    Thanks 4 all.my pleasure

    @divo-zikisso

    Moi même je te ceinture à partir de maintenant parce que je manque de m’étouffer de rire à chaque fois que je te lis….ko « roulosso » .Je comprends Pourquoi on te chicotait à l’école coranique de SINDOU….on se demande où tu vas chercher tout ça.,,,

    Té ande ou je devrais dire the ande…,lol

  12. Mais @mantape-Ouedraogo

    Si le gourou littéraire historien lui-même prononce « té ande » pour dire le Western est fini, alors comment veux-tu que ses mi-cancres rescapés littéraires fictifs voleurs de diplômes prononcent-ils leur nouvelle trouvaille anglaise « The @dumb-kala Rules » ???

    té ande (« The End » en langue bhété)

Comments are closed.