Le nouveau chef d’état-major français Lecointre a-t-il défendu les auteurs du génocide au Rwanda ?

AFP PHOTO / POOL / Arnold JEROCKI

Tempsreel.nouvelobs.com

Selon Jacques Morel, spécialiste de la politique française en Afrique, interrogé par « l’Humanité », la nouvelle recrue d’Emmanuel Macron a « collaboré » avec Alfred Musema, un des organisateurs du génocide du Rwanda.

C’est une accusation forte que porte le spécialiste de la politique française en Afrique, et notamment en Rwanda, Jacques Morel dans « l’Humanité » ce vendredi 21 juillet. Dans un article titré « Jacques Morel : ‘Le nouveau chef d’état-major défendait les auteurs du génocide rwandais' », il évoque l’implication de François Lecointre, qui vient de succéder à Pierre de Villiers, dans l’opération Turquoise au Rwanda. Il l’accuse d’avoir « collaboré » avec un des organisateurs du génocide rwandais.

Une collaboration qui fait tache

Dans l’interview qu’il accorde au quotidien, Jacques Morel raconte que pendant le génocide des Tutsis, en 1994, François Lecointre était capitaine d’infanterie de marine. Une fonction qui l’aurait amené à collaborer avec un des organisateurs du génocide dans la région de Bisesero. L’auteur de « la France au cœur du génocide des Tutsi » (Ed. L’esprit frappeur), explique :

« François Lecointre était affecté au groupement Nord Turquoise, où il était responsable du secteur de la commune de Gisovu. Responsable des troupes, il collaborait avec le directeur de l’usine à thé, Alfred Musema, un des organisateurs du génocide dans la région de Bisesero.

Le nouveau chef d’état-major affirmait au « Monde » en 2014 avoir « appris » de cette expérience :


« J’ai appris sur ma propre violence. La mort appelle la mort. […] Ceux qui assistent au massacre sont tentés de se faire justiciers. On se dit dans ces moments que, si on respecte les règles, on ne peut rien empêcher. Il faut lutter contre cette idée. »

« Nous en avons des preuves »

« Nous en avons des preuves », annonce Jacques Morel dans son interview en évoquant le procès d’Alfred Musema :

Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l’Obs ×

« Au moment de son procès au Tribunal pénal international pour le Rwanda (Tpir), où il a été condamné à perpétuité pour génocide, une pièce à conviction déposée par sa défense est une lettre du capitaine Lecointre adressée à Musema. Dans cette missive datée du 18 juillet 1994 [le génocide a commencé le 7 avril, NDLR], il l’informe qu’il va changer de secteur et qu’il laisse la région à un subordonné. Ce document montre que leurs relations étaient cordiales. Au lieu d’enquêter et de l’arrêter, Lecointre a collaboré avec lui. »

Avant d’ajouter, accusateur : « Ce ne sont pas les seuls éléments. » Et de dérouler son argumentaire à charge :

« Dans une lettre rédigée dans l’Ancre d’or datée du 18 juillet, le capitaine évoque les sauvetages d’enfants tutsis cachés chez des Hutus. Il y décrit des opérations de sauvetage qui se déroulaient la nuit, sans lampe, pour ne pas être repérés par les miliciens, qui, dit-il, ‘poursuivent leurs patrouilles de nuit’. Preuve que les Français ont laissé les miliciens opérer librement dans la zone ‘humanitaire sûre’ décrétée par l’Hexagone début juillet. Cette zone humanitaire était sûre pour les miliciens, car ils pouvaient continuer à opérer sans être attaqués par le Front patriotique rwandais (FPR). De fait, le nouveau chef d’état-major défendait les auteurs du génocide rwandais. »

« Un officier des troupes coloniales »

« L’armée française est mouillée jusqu’au cou. On est dans le pire mensonge » avec le génocide rwandais, alerte ensuite le spécialiste incriminant cette fois l’actuel sous-chef d’état-major « opérations », Grégoire de Saint-Quentin :

« [Il] était l’un des premiers sur les lieux du crash de l’avion du président rwandais, Juvénal Habyarimana, lors de l’attentat du 6 avril 1994. »

« François Lecointre, un officier des troupes de marine, autrement dit des troupes coloniales, a été nommé à la tête des armées », lance pour finir Jacques Morel. Le signe selon lui que « l’armée française intervient pour contrôler des pays africains, motivée par des raisons de puissance et d’enjeux pétroliers ».

Une vision « postcoloniale » portée selon lui par Emmanuel Macron qui « justifie les opérations françaises au Sahel, entre autres l’opération Barkhane commandée par le général Bruno Guibert, impliqué lui aussi dans le génocide rwandais, au motif de lutter contre le terrorisme et d’assurer notre sécurité, alors que des commandants ont collaboré avec les pires assassins ».

Conclusion ? Selon Jacques Morel :

« La France se porterait mieux si elle rapatriait ses troupes d’Afrique. »

B.K.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “Le nouveau chef d’état-major français Lecointre a-t-il défendu les auteurs du génocide au Rwanda ?

  1. Une chose est certaine, il n’y a aucun doute que la France est « mouillée » dans ce génocide. Quant à l’implication directe du nouveau CEMA français, peut-être qu’il faudrait bien plus de preuves.

    Le génocide reste cette tâche, ce fardeau, historique qui laisse un amer gout dans la bouche e la France qui tente tant bien que mal de s’en distancer. Mais, Kagamé et le Rwanda ne sont pas prêts de laisser cela se faire.

  2. AH, le génocide de DUEKOUE ….

    On citera qui ??

    GUEU MICHEL par exemple, en charge des FRCI pour la région de l’ouest ivoirien, forcement sachant et officiant dans la chose, avec à ses ordres LOSSENI FOF’ !!

    Près de 2.000 morts en 24 heures, plus de 500 incinérés, sur le même site, dans la même position, en moins de 3 heures, des personnes civiles triées sur le volet, issues de la même ethnie WE !!

    C’est quoi un génocide au fait ??

    Entretemps, GBAGBO LAURENT est à la HAYE à cause de 8 cadavres obscures, pour crime de guerre, crime contre l’humanité, viols, etc…

    Allons donc !!

    TDR.

  3. Ah, l’assassinat de Me Boga « masterminded » par Gbagba et ses bras séculaires. Ah, les escadrons de la mort qui ont servi les abominations aux Ivoiriens…Ah, vraiment, l’histoire quand tu nous tient….Et quand tu n’es pas sélective….Allez…

    Cancrelat !

  4. « Entretemps, GBAGBO LAURENT est à la HAYE à cause de 8 cadavres obscures, pour crime de guerre, crime contre l’humanité, viols, etc… »

    Il faudrait ajouter le génocide intellectuel de nombreux jeunes littéraires formés à la va vite dans des agoras et parlements dont certains sont aujourd’hui enfermés dans un monde imaginaire et apocalypstique.

    té ande

  5. Mais « What’s going on? » Le dumb-kala adore croquer tous les mots anglophones que j’emploie ici mais soudainement il ne peut croquer le mot « mastermind ». Ou bien, il ne connait pas la definition comme « chi-noi-se-rie ». Faut demander so-le-ment même dans la sauvagerie…Allez, chiotte…

  6. « Ah, l’assassinat de Me Boga « masterminded » par Gbagba et ses bras séculaires. Ah, les escadrons de la mort qui ont servi les abominations aux Ivoiriens… »

    En effet, ce sont de nombreux autres « génocides » du même gabarie !!

    Bravo à vous @pisse !!

    Et comme dit ailleurs, jusqu’ici, on attend la liste des personnes tuées par les fameux escadrons de la mort, tout comme les preuves de « l’assassinat » affabulatoire de Me BOGA dont d’ailleurs le meurtrier avait été pris (par contre IB, lui, fut réellement assassiné par qui on sait)!!

    Non mon ami, il n’y a qu’un seul mot, argument contre argument, ce que vous produisez est bien plus que maigre !!

    Je parle ici du plus grand charnier de tous les temps en Afrique de l’ouest depuis les indépendances, un charnier qui n’est jusqu’ici jamais évoqué, abordé par la justice internationale, et dont les enquêtes et analyses préliminaires ont été étouffées et refoulées par OUATTARA et tous ses supports (pour le moment !!)

    Je parle de mémoire collective, mais aussi de milliers de survivants qui sont prêts à témoigner dans ce cadre et à produire toutes les informations concernant leur proches, exécutés ce jour là à DUEKOUE (oui, une liste nominative à confirmer par ADN si vous voulez et non un liste de personnes issues d’un génocide intellectuel inventé par l’autre savaneux qui a un mollet à la place du cerveau) !!

    Non, parfois, je reconnais que le combat de faction reste inévitable et obligatoire, mais il existe des domaines d’argumentation où il faudrait mieux passer et aller directement à l’invective ou la diversion qui est votre marque de fabrique, au lieu D’OSER contre argumenter dans le TU QOQUE !!

    Non mon ami, s’il fallait faire un procès à OUATTARA, SORO et compagnie, je vous garantis que l’on ne ferait pas tout ce cinéma que l’on voit à la HAYE. Le procès serait expédié en deux semaines et tout ce beau monde condamné et incarcéré, éventuellement chicoté publiquement et exécuté si la peine de mort existait encore.

    C’est exactement le genre de cas où votre propre avocat est tellement dégouté par vos crimes qu’il finit par s’en prendre à vous, par dépit et douleur, avant de vous bazarder sa démission au visage !!

    Alors oui, je me demande réellement sur quoi SORO compte pour faire passer sa pilule de réconciliation appelée maladroitement « homework » par l’anglophone pissant et étincelant, SMC !!

    Peut-être s’imagine t-il que l’on a oublié, un peu comme chez ce chef d’état major français ?!??!

    Pfff…. TMC.

    Non mon ami, il faudra bien que l’on règle ce compte là et je vous garantis qu’il ne s’agit plus de carte d’identité déchirée !!

    TDR.

  7. @Pauvre @dumb-ass-kala, pauvre “dumb-kala…Existe-t-il plus dumb que toi sur ce forum ? J’en doute.

    Quel est celui-là qui a pris le pouvoir dans ce pays dans la violence ? Au fait, quand est-ce- que le mot « charnier » est-il entré dans le lexique ivoirien ? Pauvre idiot imbu et élevé dans la sauvagerie et la mauvaise foi, essaie encore…

    Je vois tu croques et lèches à profusion depuis quelques temps le mot “homework”. Pauvre débile congénitale. Tu veux me suivre, c’est flatteur, mais prends la peine de connaitre notre position avant de gueuler comme cette pisseuse du Front des Pisseur Ivoiriens (FPI) que tu es.
    Le mot “homework” que j’ai utilisé, j’espère que tu bien la définition de ce terme, était relative aux velléités incessantes de Soro et de certains brouteurs politiques qui parlaient de SoCron 2020. Voilà, d’où est venu le terme. Voilà où et pourquoi je dis, comme tout Ivoirien, il est libre de vouloir nourrir ce genre d’ambition, mais pour lui Soro, il a un “HOMEWORK” A ACHEVE.

    Au lieu de gueuler et aboyer, ou lécher mes termes et les déformer pour te branler dans tes litanies d’âneries, il faut demander ou faire ton propre “homework”. Cafard congénital…Essaie encore…

    Oui, Oui, et Oui…L’élimination de Me Boga a été “masterminded” par les abominables du FPI. Allez…croque sur ce mot…

    Allezz…. Fais-toi peur au figuré comme au sens propre avec l’histoire de ce pays…

    S.A.U.V.A.G.E.

  8. Ah, les refondus de la moderation aigris…Prenez votre temps…Nous sommes patients et bien patients…et souriant…

  9. Pauvre dumb-ass-kala, pauvre “dumb-kala…Existe-t-il plus dumb que toi sur ce forum ? J’en doute.
    Quel est celui-là qui a pris le pouvoir dans ce pays dans la violence ? Au fait, quand est-ce- que le mot « charnier » est-il entré dans le lexique ivoirien ? Pauvre idiot imbu et élevé dans la sauvagerie et la mauvaise foi, essaie encore…
    Je vois tu croques et lèches à profusion depuis quelques temps le mot “homework”. Pauvre débile congénitale. Tu veux me suivre, c’est flatteur, mais prends la peine de connaitre notre position avant de gueuler comme cette pisseuse du Front des Pisseur Ivoiriens (FPI) que tu es.
    Le mot “homework” que j’ai utilisé, j’espère que tu bien la définition de ce terme, était relative aux velléités incessantes de Soro et de certains brouteurs politiques qui parlaient de SoCron 2020. Voilà, d’où est venu le terme. Voilà où et pourquoi je dis, comme tout Ivoirien, il est libre de vouloir nourrir ce genre d’ambition, mais pour lui Soro, il a un “HOMEWORK” A ACHEVE.
    Au lieu de gueuler et aboyer, ou lécher mes termes et les déformer pour te branler dans tes litanies d’âneries, il faut demander ou faire ton propre “homework”. Cafard congénital…Essaie encore…
    Oui, Oui, et Oui…L’élimination de Me Boga a été “masterminded” par les abominables du FPI. Allez…croque sur ce mot…
    Allezz…. Fais-toi peur au figuré comme au sens propre avec l’histoire de ce pays…

    S.A.U.V.A.G.E.

Comments are closed.